Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Arrestation du père Favre : c'était il y a 80 ans à Ville-la-Grand

Le révérend père Louis Favre devant le mur du Juvénat, porte d’espérances. Photo collection G.T.

Le 3 février prochain sera célébré le 80e anniversaire de l’arrestation du révérend père Louis Favre. Un événement ouvert au public qui proposera plusieurs temps forts au sein de l’établissement scolaire Saint-François.

Entré dans les Ordres en 1936, missionnaire de Saint-François-de-Sales, professeur au Juvénat de Ville-la-Grand où il a fait ses études, résistant de la première heure de la 2e Guerre mondiale, membre du réseau Gilbert, le révérend père Louis Favre aidé des pères Gilbert Pernoud, Pierre Frontin et du frère Raymond Boccard a sauvé de nombreuses vies les faisant passer clandestinement par le mur de l’école qui fait frontière avec la Suisse.

Décoré à titre posthume de la médaille des Justes parmi les Nations

Il organise secrètement le passage de réfugiés juifs, de résistants et autres personnes menacées ou fuyant le Service du travail obligatoire (STO) dans une France vaincue et soumise à l’Allemagne nazie.

Arrêté le 3 février 1944, torturé puis fusillé par la Gestapo au mois de juillet, il reçoit à titre posthume la médaille des Justes parmi les Nations en 1986. 2024 commémore le 80e anniversaire de l’arrestation du révérend père Louis Favre le 3 février 1944 dans l’établissement scolaire Saint-François à Ville-la-Grand.

Un parcours pour ne pas oublier

À cette occasion l’établissement et l’association le Parcours du Mur de la Frontière 74 (association de type loi 1901) lui rendent hommage. Les temps forts du 3 février débuteront à 9 h 30 avec un dépôt de gerbe en la mémoire du révérend père Favre en compagnie des élus, des missionnaires et de sa famille. De 10 heures à 12 h 15, visites gratuites du parcours mémoriel conduites par des élèves guides «  pour ne rien oublier des horreurs de la Deuxième Guerre mondiale, se souvenir et rendre hommage aux actes héroïques du révérend père Favre et des trois autres missionnaires   ».

Un parcours inauguré le 5 mai dernier qui retrace cette épopée et l’histoire de la politique d’accueil de la Suisse. Cette visite de 45 minutes est organisée autour de quatre pôles répartis en 16 panneaux.

Stand explicatif

Ville-la-Grand — Parcours mémoriel du Mur de la frontière

En 1920, les Missionnaires de Saint-François de Sales achètent une bâtisse pour y fonder le Juvénat, une maison où de jeunes séminaristes sont formés. En 1939, la Seconde Guerre mondiale débute. Le Juvénat se trouve dans une position géographique très intéressante, adossé à la frontière entre la Suisse et la France, et à seulement vingt minutes à pied de la gare d'Annemasse. Il devient un lieu de refuge et de passages idéal vers la Suisse neutre.

En mémoire de

Louis Favre

Sous-officier de réserve, instructeur jusqu’à la débâcle, il est mobilisé en 1939 - Arch. fam - pere-louis-favre-sous-offcier-de-reserve
POrtrait du Révérend père Louis Favre, résistant mort pour la France et juste parmi les nations - portrait-reverend-louis-favre
Image

of