Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Né le 8 septembre 1921 à Megève (Haute-Savoie), exécuté sommairement le 8 juillet 1944 à Ville-La-Grand (Haute-Savoie) ; douanier ; résistant de l’Armée secrète (AS).

Henri Jaccaz était le fils de Louise Ernestine Magnin et de son mari Jean-Marie Jaccaz. Ce dernier était décédé au moment de l’arrestation de son fils. La famille habitait à Jonzier-Epagny (Haute-Savoie).

Agent de liaison, agent de renseignements qu’il récoltait le long de la frontière entre Saint-Julien-en-Genevois et Annemasse, où il exerçait la profession de douanier, il fut finalement arrêté le 30 juin 1944 par les douaniers allemands d’Annemasse et incarcéré au Pax à Annemasse (n°647).

Le samedi 8 juillet, avant le lever du jour, les Allemands sortirent de leurs prisons quatre hommes Paul Regard, Félix Debore, Julien Duparc et Henri Jaccaz et deux femmes, Marianne Cohn et Marthe-Louise Perrin. Tandis que les hommes creusaient leurs tombes sous la menace des mitraillettes, les femmes furent dénudées, violentées et probablement violées.

Le préposé des douanes, Paul Regard, fut assassiné au fond du Bois de Rosses au lieu-dit La Râpe (Ville-la-Grand). Il était 5 heures 30 du matin. C’est Albert Vidonne, employé à la S.N.C.F., qui découvrit les corps. (Mémorial de l’oppression 3808 W 1382).

Le 2 septembre 1944, Ruche, chef de secteur AS de Saint-Julien-en-Genevois, informa le commandant Nizier (Joseph Lambroschini) de la découverte d’une fosse commune à Ville-la-Grand comportant 4 corps d’hommes appartenant au secteur de Saint-Julien et lui annonça des obsèques officielles pour le jeudi 7 septembre.

Henri Jaccaz fut reconnu « Mort pour la France ». Il figure, aux côtés de Julien Duparc, sur une plaque posée au pied du monument aux morts de Jonzier-Epagny, sa ville natale. D’autre part, une modeste borne (difficilement décelable) a été dressée dans le petit bois où ils furent abattus et une stèle plus conséquente a été élevée à proximité de la route. Son nom est gravé en lettres rouges sur un monument de Ville-la-Grand avec une erreur de prénom.

Lieux de mémoire

Monument commémoratif

Ville-la-Grand — Monument du charnier

Le 8 juillet 1944 au petit matin, les Villamagnains matinaux ont vu des camions allemands se diriger direction Carra ou Crêt. Un peu plus tard, aux environs de 5h30, d’autres entendront crépiter les mitraillettes puis ce sera tout.

En mémoire de

Marianne CohnMarthe-Louise PerrinFélix DeboreJulien DuparcHenri Jaccaz Paul Regard

Plaque commémorative

Jonzier-Epagny — Plaque aux Résistants 1939-1945

Plaque commémorative aux héros de Résistance et de la guerre de 1939-1945

En mémoire de

Émile Sautier Henri JaccazJulien Duparc

Nous soutenir

Soutenir le Souvenir Français (74)
Le Souvenir Français œuvre pour que vive la mémoire de notre Nation au travers de trois grandes actions :
  • 1

    La sauvegarde de la totalité des tombes des combattants Morts pour la France et éviter que tous les jours les restes de combattants rejoignent les fosses communes municipales suite à des sépultures tombées en déshérence.

  • 2

    Le maintien des cérémonies patriotiques locales aux coté des grand date nationale et ce,bien que le nombre d’anciens combattants diminuent chaque année.

  • 3

    Le développement des voyages mémoriels afin qu’aucun enfant de France ne quitte sa scolarité sans avoir découvert un lieu de notre mémoire nationale ou participer à une commémoration.

Pour atteindre ces objectifs,nous avons besoin de vous !