Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Né le 24 avril 1911 à Ayze (74), exécuté sommairement le 15 juin 1944 à Vieugy, commune de Seynod, aujourd'hui Annecy (74) ; mécanicien automobile ; résistant dans l’Armée secrète (A.S.).

Clément Broisin était le fils de Jean Antoine Broisin et de Clémentine Demessaz son épouse. Clément épousa Alice Marguerite Baillard et s’installa à Cruseilles.

Mobilisé en 1939, puis libéré des obligations militaires en 1940, il reprit son activité de mécanicien auto jusqu’en avril 1942. A cette époque, du fait de la guerre il n’y avait plus de travail dans cette branche. Il trouva alors un emploi de chauffeur pour l’exploitant forestier Marcel Challande.

Il fit partie de l’A.S du secteur de Saint-Julien-en-Genevois et grâce à sa profession, il transporta des résistants et des matériels divers interdits, pour la Résistance.

Il fut arrêté au Noiret, en même temps que son patron et les deux bûcherons Robert Persoud et Raymond Raphin, le 9 juin 1944 vers 6 heures du matin. Les Allemands avaient probablement agi sur dénonciation. Ils furent emmenés au château des ducs de Nemours à Annecy. Sa mère put l’apercevoir deux fois d’une maison située dans la rue d’en face.

Il fut exécuté le 15 juin 1944 à Vieugy (Seynod).(Mémorial pour l’oppression 3808 W ) avec quatorze autres résistants.

Il est inhumé à Cruseilles. Une stèle, dont l’emplacement a varié eu égard aux vicissitudes routières, est élevée au Noiret (Cruseilles). Déclaré « Mort pour le France » le 17 octobre 1945, il fut homologué FFI et Interné résistant. Il figure sur la plaque apposée sur la façade de la mairie et sur le monument aux morts de sa commune natale, ainsi que sur celui de Cruseilles. Son frère, Gabriel Broisin trouvera la mort à son retour de déportation.

Lieux de mémoire

Monument commémoratif

Seynod — Monument aux quarante fusillés de Vieugy

Au lieu-dit Sacconges, sur la route départementale entre Annecy et Vieugy, les Allemands ont exécuté 40 résistants en 1944 (15 et 18 juin ; 16 juillet ; 10 août). Un monolithe de granit a été érigé en 1948 à leur mémoire et une plaque explicative a été dressée en 2004.

Plaque commémorative

Ayze — Plaque Mairie aux victimes de la barbarie Nazie

Plaque en hommage aux Résistants de la commune qui ont perdu la vie.

Monument commémoratif

Cruseilles — Monument du Noiret

Ce monument situé au hameau du Noiret est dédié à six jeunes de la commune de Crsueilles qui furent fusillés par les nazis à Vieugy-Sacconge et Bron en juin et août 1944

Nous soutenir

Soutenir le Souvenir Français (74)
Le Souvenir Français œuvre pour que vive la mémoire de notre Nation au travers de trois grandes actions :
  • 1

    La sauvegarde de la totalité des tombes des combattants Morts pour la France et éviter que tous les jours les restes de combattants rejoignent les fosses communes municipales suite à des sépultures tombées en déshérence.

  • 2

    Le maintien des cérémonies patriotiques locales aux coté des grand date nationale et ce,bien que le nombre d’anciens combattants diminuent chaque année.

  • 3

    Le développement des voyages mémoriels afin qu’aucun enfant de France ne quitte sa scolarité sans avoir découvert un lieu de notre mémoire nationale ou participer à une commémoration.

Pour atteindre ces objectifs,nous avons besoin de vous !