Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Marianne Cohn, figure de la Résistance, s’est sacrifiée pour sauver des enfants

Marianne Cohn a conduit 207 enfants vers la liberté avant d’être arrêtée et exécutée

La future maison des mémoires à Annemasse sera située à l’emplacement de l’ancienne prison du Pax où Marianne Cohn tiendra une large part. Engagée dès le printemps 1944 dans le second service de passage en Suisse, Marianne Cohn est une figure de la Résistance active. Elle en paiera le prix fort lors de son ultime convoi de 32 enfants.

Dès le printemps 1944, Marianne Cohn, résistante allemande, s’engage dans le second service de passage en Suisse. Un engagement qui va être fatal à l’âge de 22 ans. Son ultime convoi (le neuvième) de 32 enfants juifs (de 3 à 18 ans), conduit à son arrestation le 31 mai 1944 et vers une mort atroce.

Incarcérée à la prison du Pax, elle est vraisemblablement assassinée le 8 juillet 1944 avec cinq compagnons d’infortune, tous retrouvés dans un charnier à Ville-la-Grand en août 1944, après avoir été battus à mort.

Les circonstances de son décès, ainsi que ses meurtriers sont restés peu connus, tout comme les raisons qui justifiaient l’emprisonnement des autres victimes puis leur exécution.

Durant la Seconde Guerre mondiale, l’action combinée de ces organisations juives a sauvé vers la Suisse 539 enfants juifs entre mars et juin 1944, après en avoir déjà sauvé le même nombre l’année précédente. Marianne Cohn elle-même, a conduit 207 enfants vers la liberté avant d’être arrêtée.

Alice Lentz sur Marianne Cohn

Alice Lentz

Alice Lentz enfant cachée par Ernest Balthazard et sauvée par Marianne Cohn Jeune résistante engagée dans le sauvetage d'enfants juifs traqués par le régime nazi. Elle est interceptée sur le territoire de VIRY avec un groupe d'enfants, qu'elle conduisait à la frontière suisse, le 31 Mai 1944. Incarcérée à Annemasse dans la prison du Pax, elle refuse l'évasion qui lui était proposée par la Résistance locale protégeant ainsi la vie des enfants. Elle meurt sous la torture quelques semaines plus tard

Sabine Pellisson, Article du 15 août 2023