Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Annemasse a rendu un hommage appuyé à Alice Lentz, citoyenne d’honneur

Odile Lentz en 206 rendant Hommage à Marianne COHN devant le momunmen commémoratif du Charnier

La future maison des mémoires à Annemasse sera située à l’emplacement de l’ancienne prison du Pax où Marianne Cohn tiendra une large part. Engagée dès le printemps 1944 dans le second service de passage en Suisse, Marianne Cohn est une figure de la Résistance active. Elle en paiera le prix fort lors de son ultime convoi de 32 enfants.

e 10 décembre, Alice Lentz s’est éteinte à l’âge de 93 ans. La vie de cette citoyenne d’Annemasse est intimement liée à celle de Marianne Cohn et à l’histoire.

Jeudi 16 décembre, le conseil municipal d’Annemasse s’est ouvert par une minute de silence et un hommage à Alice Lentz décédée à 93 ans. Cette citoyenne d’honneur de la ville avait dit au sujet de son expérience : « Nous étions à Annemasse, c’est-à-dire nulle part. Mais si ensuite je n’avais pas eu d’enfants, je serais venue mourir ici à Annemasse. »

Alice Lentz sur Marianne Cohn

L’Œuvre de secours aux enfants avec Marianne Cohn

Elle rejoint un autre des neuf rescapés du groupe Marianne Cohn, son ami Sam Jacquet, décédé en 2019 à l’âge de 91 ans. La Ville a voulu rendre hommage et saluer la mémoire d’Alice Lentz, faite citoyenne d’honneur d’Annemasse en 2006 par l’ancien maire Robert Borrel, au même titre que Sam Jacquet.

Alice Lentz, née Podstolski le 7 mars 1928, est décédée le 10 décembre 2021 à Amnéville-les-Thermes, en Moselle. Lycéenne à Limoges, elle fait partie du convoi de l’Œuvre de secours aux enfants (OSE) mené par [glossaire]Marianne Cohn[/glossaire] vers la Suisse le 31 mai 1944. Arrêté à la frontière par des soldats nazis, le groupe de 32 enfants juifs est incarcéré à la prison du Pax.

Alice Lentz

Alice Lentz enfant cachée par Ernest Balthazard et sauvée par Marianne Cohn Jeune résistante engagée dans le sauvetage d'enfants juifs traqués par le régime nazi. Elle est interceptée sur le territoire de VIRY avec un groupe d'enfants, qu'elle conduisait à la frontière suisse, le 31 Mai 1944. Incarcérée à Annemasse dans la prison du Pax, elle refuse l'évasion qui lui était proposée par la Résistance locale protégeant ainsi la vie des enfants. Elle meurt sous la torture quelques semaines plus tard

Sabine Pellisson, Article du 18 déc. 2021
Monument commémoratif

Ville-la-Grand — Monument du charnier

Le 8 juillet 1944 au petit matin, les Villamagnains matinaux ont vu des camions allemands se diriger direction Carra ou Crêt. Un peu plus tard, aux environs de 5h30, d’autres entendront crépiter les mitraillettes puis ce sera tout.

En mémoire de

Marianne CohnMarthe-Louise PerrinFélix DeboreJulien DuparcHenri Jaccaz Paul Regard

Odile Lentz et Sam JacquetMarianne Cohn a conduit 207 enfants vers la liberté avant d’être arrêtée et exécutée