Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Féternes — La rafle du 20 février 1944 commémorée demain

Féternes — Une plaque commémore le lieu où les hommes du village furent arrêtés.

Le 20 février 1944, la milice investit le village où sont hébergés des résistants. Des maquisards se battent à Flon, où un milicien est tué.

Plusieurs s’échappent, mais le Stéphanois André Martin y est fusillé. Le Breton René Bernicot sera exécuté à Vougron. Au chef-lieu, les hommes du village sont brutalisés ; certains sont relâchés, d’autres emmenés au Savoy-Léman, lieu de détention et de torture à Thonon où plusieurs meurent ou sont envoyés en camp de concentration.

Dimanche, la cérémonie débutera à 10 heures avec le fleurissement de la stèle de la Déportation à Thièze, puis à 10 h 15 celle des frères Boujard à Lesvaux, de René Bernicot à Vougron, d’André Martin à Flon. À 11 heures : rassemblement devant le monument aux Morts sur la place 20 février 1944.

DL, 19fév. 2019
Lieu de mémoire en lien avec Féternes — La rafle du 20 février 1944 commémorée demain
 Plaque de la rafle du 20 février 1944

Plaque de la rafle du 20 février 1944

Détail

Le 20 février 1944, dans le cadre des opérations de maintien de l'ordre, la Milice est à Féternes , à quelques kilomètres de THONON, village où la Résistance est active. À l'aube les miliciens les maisons, rassemblent les hommes sur la place de l'église, face au mut de celle-ci, les bras en l'air par un froid glacial et dans la neige, ils seront brutalisés toute la journée.

Lieu : Féternes

Féternes - maquisards alignés contre le mur lors de la rafle du 20 février 1944