Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Bernicot René

Résistant mort fusillé — Mort pour la France
Compagnie 93-30 (F.T.P.F)Francs-Tireurs et Partisans (FTPF)
Né le 10 juin 1924 à Tamatave (Madagascar), exécuté sommairement le 20 février 1944 à Féternes (Haute-Savoie) ; résistant dans les FTPF.

Né le 10 juin 1924 à Tamatave (Madagascar), il était le fils de Jean Marie Bernicot et de Marie Françoise Bodenan, tous deux domiciliés dans la Grande Île. René vint dans la métropole et était officiellement domicilié 174 rue de la Vierge à Lambézellec (auj. Brest), dans le Finistère. Au moment des événements de Féternes, son père était décédé.

Entré dans la Résistance, on le découvrit maquisard dans le camp du Mont-Blanc, dans le Chablais en Haute-Savoie.

Le dimanche 20 février 1944, la Milice française investit le village de Féternes (Haute-Savoie), au sud-est de Thonon-les-Bains. Plusieurs maquisards alors dans la commune furent surpris et se battirent vaillamment. Plus d’une trentaine de personnes furent arrêtées et amenées au Savoie-Léman à Thonon. Vers 3 heures de l’après-midi, Isidore Martin fut exécuté par des miliciens au hameau de Vougron à Féternes, après, selon certains témoignages, avoir été traîné dans le village au bout d’une corde alors qu’il était blessé.

La municipalité de Féternes l’enterra dans le cimetière communal le mardi 22 février en même temps qu’Isidore Martin. Le maire Eugène Besson remit les papiers d’identité trouvés sur les deux cadavres aux gendarmes Alfred Bianchi et André Guillemin, à charge pour eux de les faire parvenir au Parquet de Thonon-les-Bains. (Procès verbal Évian n°49 du 24 février 1944). Pour René Bernicot, il remit «  une carte de membre d’Assurances sociales de la Caisse départementale du Finistère délivrée au nom de Bernicot René, né le 10 juin 1924 à Tamatave, ayant demeuré 174 rue de la Vierge à Lambezellec n° de la carte 290 61 82/6, une médaille avec une chaîne et une somme de 102 francs   ».

René Bernicot est déclaré «  Mort pour la France   », (transcription du 6 février 1958). Son nom est sur le monument aux morts de Féternes et une plaque a été apposée sur le lieu de sa mort. Il est homologué IR-FFI.

Lieux de mémoire

René Bernicot, résistant FTPF exécuté par la milice à Féternes - rene-bernicot-resistant-execute-a-feternes
Plaque commémorative lieu éxécution, René Bernicot, résistant FTPF exécuté par la milice à Féternes - feternes-plaque-commemorative-rene-bernicot
Image

of

Nous soutenir

Soutenir le Souvenir Français (74)
Le Souvenir Français œuvre pour que vive la mémoire de notre Nation au travers de trois grandes actions :
  • 1

    La sauvegarde de la totalité des tombes des combattants Morts pour la France et éviter que tous les jours les restes de combattants rejoignent les fosses communes municipales suite à des sépultures tombées en déshérence.

  • 2

    Le maintien des cérémonies patriotiques locales aux coté des grand date nationale et ce,bien que le nombre d’anciens combattants diminuent chaque année.

  • 3

    Le développement des voyages mémoriels afin qu’aucun enfant de France ne quitte sa scolarité sans avoir découvert un lieu de notre mémoire nationale ou participer à une commémoration.

Pour atteindre ces objectifs,nous avons besoin de vous !