Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Albert Juventin — Destination la Corée du Sud

« Dans ma section, nous étions 11 au départ en ligne le 15 juillet 1952, et 8 au retour », relève Albert Juventin

« À l’automne 1951, la formation d’élève brigadier à peine terminée, je rejoins Marseille, pour embarquer le 16 novembre, à destination de la Corée du Sud. Au matin du 29 décembre, nous débarquons à Pusan, et partons au nord de Séoul, où nous attend le Bataillon français de l’ONU que nous devons relever. Pour ma part, je suis affecté à la 3e section de la 1ere compagnie. Je suis doté d’un fusil automatique américain BAR, et je resterai tireur durant tout le séjour

La dure réalité de la guerre

Albert Juventin va affronter la dure réalité d’un conflit, qui va s’avérer comme l’un des plus meurtriers de l’après-guerre. Notamment sur la cote 281, lors de la bataille d’Arrow-Head Ridge, début octobre. Albert se rappelle : « Nous n’étions plus que 3 dans ma section ». (Placé par le commandement américain, à un endroit stratégique interdisant l’accès à l’une des routes d’invasion traditionnelle, le BF/ONU se verra attribuer une quatrième citation, pour avoir empêché l’attaque chinoise vers Séoul). Mission accomplie, le bataillon meurtri passera en réserve, et s’installera dans une zone de repos. Ses effectifs seront sollicités en appoint, et selon les besoins. Un 3e contingent viendra le relever en décembre 1952.

Albert Juventin, médaillé de la guerre de Corée avec le bataillon Français de 'lONU

C’est un bataillon amoindri (pertes aux combats et rengagements pour l’Indochine), qui débarque à Marseille le 1er janvier 1953. « Louisette et sa mère, sont sur le quai pour m’accueillir. Après une pause à Laissac, je rejoins le BF/ONU à Paris le 17 février, puis j’intègre le 2e régiment de cuirassiers, à Saint-Wendel en Allemagne (Sarre) ».

S’ensuivront diverses affectations, dont celle de formateur à l’école de conduite des chars Patton.

Le 23 janvier 1954, le brigadier-chef Albert Juventin, sera de retour à la vie civile et à Laissac, où sera célébré son mariage avec Louise, le 25 février 1954.

Guerre de Corée : l'engagement du bataillon français sous le drapeau de l'ONU

70e anniversaire de la participation du bataillon français de l’ONU à la guerre de Corée

P.M, 20 Fév. 2019