Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Il naît le 1er mars 1917 à Saint-Etienne (Loire), très exactement 21 rue de la Bourse, où sa mère Jeanne Marie Francine Chanavat et son père Henri vivent. Après avoir réussit son baccalauréat à Lyon en 1937, il suit des études de droit à l'Université de Grenoble.

Il est mobilisé en 1939 au 5e régiment d'Infanterie de Saint-Étienne, où il atteint le grade de sergent. Il est démobilise au Mont-Dore en novembre 1942. Il habite officiellement 16 rue de la Pointe, à Saint-Étienne (Loire), lorsqu'on l'envoie en Haute-Savoie. Il fait alors partie du « camp Mont-Blanc ».

Le dimanche 20 février 1944, la Milice française investit le village de Féternes (Haute-Savoie), au sud-est de Thonon-les-Bains. Plusieurs maquisards alors dans la commune sont surpris et se battent vaillamment. Plus d'une trentaine de personnes sont arrêtées et amenées au Savoie-Léman à Thonon. Vers 3 heures de l'après-midi, Isidore Martin est fusillé au hameau de Flon, après, selon certains témoignages, avoir été traîné dans le village au bout d'une corde alors qu'il était blessé.

La municipalité de Féternes l'enterre dans le cimetière communal le mardi 22 février en même temps que René Bernicot et fait parvenir au Parquet de Thonon-les-Bains, via les gendarmes Alfred Bianchi et André Guillemin ses papiers, qui donnent clairement son identité et son niveau universitaire, la somme de 102 francs et divers papiers personnels trouvés sur lui. Isidore Martin, adjudant des F.F.I. est reconnu « Mort pour le France » (sans date). Il figure sur le monument aux morts de Féternes et une plaque a été apposée sur le lieu de sa mort dans le hameau de Flon.

Lieux de mémoire

Plaque commémorative

Féternes — Plaque de la rafle du 20 février 1944

Le 20 février 1944, dans le cadre des opérations de maintien de l'ordre, la Milice est à Féternes , à quelques kilomètres de THONON, village où la Résistance est active. À l'aube les miliciens les maisons, rassemblent les hommes sur la place de l'église, face au mut de celle-ci, les bras en l'air par un froid glacial et dans la neige, ils seront brutalisés toute la journée.

Nous soutenir

Soutenir le Souvenir Français (74)
Le Souvenir Français œuvre pour que vive la mémoire de notre Nation au travers de trois grandes actions :
  • 1

    La sauvegarde de la totalité des tombes des combattants Morts pour la France et éviter que tous les jours les restes de combattants rejoignent les fosses communes municipales suite à des sépultures tombées en déshérence.

  • 2

    Le maintien des cérémonies patriotiques locales aux coté des grand date nationale et ce,bien que le nombre d’anciens combattants diminuent chaque année.

  • 3

    Le développement des voyages mémoriels afin qu’aucun enfant de France ne quitte sa scolarité sans avoir découvert un lieu de notre mémoire nationale ou participer à une commémoration.

Pour atteindre ces objectifs,nous avons besoin de vous !