Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Rol Gaston, Gilbert

Résistant, déporté — Mort En déportation
— Forces Française de l’Intérieur (F.F.I.)
Il est né le 7 juillet 1919, à Scionzier (Haute-Savoie). Son père Joseph Sylvain Rol est horloger et habite avec son épouse, également horlogère, Jeanne Marie, née Revillod, au hameau du Cret.

Gaston est arrêté par les forces françaises du Maintien de l'ordre. Il est détenu à Annecy, avant d'être expédié à la prison Saint-Paul de Lyon. Le 29 juin 1944, il est déporté en Allemagne au camp de Dachau (matricule n°76 221), puis il est transféré au mouroir de Bergen-Belsen, où il est libéré en mai 1945, par l'armée britannique. De retour fin mai 1945, il décède « Mort pour le France » le 3 juin 1945, à Paris. Son nom figure sur le monument aux morts de sa ville natale.

Base déporté : Interné le 29/03/1944 à Annecy (74) puis le 06/05/1944 à la prison Saint-Paul à Lyon (69) - Matricule: 76221 à Dachau - Transféré le 02/11/1944 à Auschwitz - Matricule: 200123 à Auschwitz - Transféré le 25/01/1945 à Mauthausen - Matricule : 119220 à Mauthausen - Affecté le 29/01/1945 au Kommando d'Ebensee (création d'usines souterraines) puis le 30/03/1945 au kommando de Wels (déblayer les conséquences des bombardements alliés) - Libéré le 06/05/1945 à Ebensee - Décédé peu après son retour - Homologué F.F.I. dossier GR 16 P 518023.

SOURCE : Cité dans le "Livre Mémorial des Déportés de France" de la F.M.D. Tome 2 (I.234) page 1051, dans le "Livre Mémorial de la Haute-Savoie" de M Germain page 306 et dans le "Livre Mémorial des Français non-Juifs déporté à Auschwitz, Birkenau et Monowitz" d'Henry CLOGENSON et de Paul le GOUPIL page 100.

Nous soutenir

Soutenir le Souvenir Français (74)
Le Souvenir Français œuvre pour que vive la mémoire de notre Nation au travers de trois grandes actions :
  • 1

    La sauvegarde de la totalité des tombes des combattants Morts pour la France et éviter que tous les jours les restes de combattants rejoignent les fosses communes municipales suite à des sépultures tombées en déshérence.

  • 2

    Le maintien des cérémonies patriotiques locales aux coté des grand date nationale et ce,bien que le nombre d’anciens combattants diminuent chaque année.

  • 3

    Le développement des voyages mémoriels afin qu’aucun enfant de France ne quitte sa scolarité sans avoir découvert un lieu de notre mémoire nationale ou participer à une commémoration.

Pour atteindre ces objectifs,nous avons besoin de vous !