Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Bachmann André

Résistant mort fusillé — Mort pour la France
Forces Française de l’Intérieur (FFI)
Né le 2 septembre 1925 à Toul (Meurthe-et-Moselle), mort en action le 17 décembre 1943 à Bernex (Haute-Savoie) ; résistant FTPF.

Le vendredi 17 décembre 1943, la Wehrmacht investit le village de Bernex et attaqua les hameaux de Bénand et de Creusaz, où cantonnaient une quarantaine de maquisards F.T.P. du camp. « Les explosifs et les munitions sont évacués en priorité, sous le couvert du F.M. du camp qui a été mis en batterie, a écrit Jo Charles.

Nous sommes au milieu du Mont Bénand…Tout à coup une fusée rouge éclate au-dessus de nous et c’est l’enfer…  » Au cours de ces combats, quatre jeunes furent tués : André Bachmann (atteint par un obus de mortier) et André Barrier* morts en action, Gilbert Mouthon et Robert Maître exécutés sommairement.

Le gros de la troupe réussit à décrocher, mais un petit groupe fut cerné au chalet de la Creusaz. Cinq maquisards prisonniers furent alignés face au mur de l’hôtel du Midi. Ils durent rester là, debout sur la pointe des pieds, près de 3 heures durant. Des soldats les frappaient s’ils faiblissaient. Puis les Allemands rassemblèrent la population devant l’hôtel pour qu’elle assiste à leur exécution. Ainsi furent exécutés Attilio Dal Toso, Albert Dantant, Pierre Guérin, Pierre Long et Pierre Thomas.

Une plaque a été apposée sur le lieu de leur martyr.

André Bachmann fut reconnu Mort pour la France et homologué FFI. Son nom est inscrit sur le monument aux Morts de Chaudeney-sur-Moselle (Meurthe-et-Moselle).

Lieux de mémoire

Nous soutenir

Soutenir le Souvenir Français (74)
Le Souvenir Français œuvre pour que vive la mémoire de notre Nation au travers de trois grandes actions :
  • 1

    La sauvegarde de la totalité des tombes des combattants Morts pour la France et éviter que tous les jours les restes de combattants rejoignent les fosses communes municipales suite à des sépultures tombées en déshérence.

  • 2

    Le maintien des cérémonies patriotiques locales aux coté des grand date nationale et ce,bien que le nombre d’anciens combattants diminuent chaque année.

  • 3

    Le développement des voyages mémoriels afin qu’aucun enfant de France ne quitte sa scolarité sans avoir découvert un lieu de notre mémoire nationale ou participer à une commémoration.

Pour atteindre ces objectifs,nous avons besoin de vous !