Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Veyrier-du-Lac — 21 janvier 1944 : arrestation et déportation Georgette Bouvier et d'Alice Déléan

Alice Déléan, syndicaliste dévoué à la résitance, déportée à Ravensbrück elle meurt à Mauthausen (autriche). Le portrait d’Alice Déléan tel que figurant dans l’entrée de l’école.

Mémorial pour l’oppression 3808 W 1536

SOURCE : Mémorial de l'oppression : fonds du service du Mémorial de l'oppression et de la délégation régionale du Service de recherche de crimes de guerre ennemis (SRCGE), 1940-1944 : 3808

Les événements

Alice Déléan est née BOUVIER est l’épouse de César Déléan, résistant au maquis des dents de Lanfon. Elle est communiste, syndicaliste et dévouée à la Résistance. Dénoncée en janvier 1944 par le milicien Louis B… de Saint-Germain-sur-Talloires, père de 12 enfants dont le dernier avait pour parrain Pétain.

Elle est arrêtée le 25 janvier 1944 par la Gestapo. Détenue à Saint-François à Annecy, elle est transférée au fort Montluc à Lyon, puis le 25 février 1944 à celui de Romainville, dans la région parisienne.

Le 18 mai 1944, elle déportée au camp de concentration de Ravensbrück (Allemagne), classée Nacht und Nebel (Nuit et Brouillard, N.N.1511). Elle est ensuite transférée en janvier 1945 en Autriche au camp de concentration de Mauthausen (N.N. 1580). Elle est affectée au Kommando d'Amstetten, où elle meurt le 20 mars 1945.

Lieux de mémoire

commemoration  Plaque Alice Déléan

Plaque Alice Déléan

Alex • 20 juin 1945

Alice Déléan, syndicaliste dévoué à la résitance, déportée à Ravensbrück elle meurt à Mauthausen (autriche). Le portrait d’Alice Déléan tel que figurant dans l’entrée de l’école.