Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Marignier, 1er avril 1944 : « Ce jour-là est ancré dans ma mémoire d’enfant  »

79[e] anniversaire tragédie usine du Giffre

Le temps passe, mais l’émotion reste vivace. 79 ans plus tard, élus, représentants d’associations d’anciens combattants et habitants de Saint-Jeoire et Marignier se sont réunis pour commémorer la tragédie du 1er avril 1944.

Ce jour funeste, les soldats de la Wehrmacht avaient assassiné quatre résistants sur le site de l’usine de Giffre. Au total, 43 personnes avaient été arrêtées et amenées à Annecy. À leur arrivée, trois avaient été fusillées. Trente avaient été déportées. Douze n’en sont jamais revenues.

Comme chaque année, les élèves de l’école du Giffre et du collège Camille-Claudel de Marignier étaient associés à l’événement à travers des lectures de poèmes, des chants et des dépôts de gerbes sur la stèle des fusillés, puis la stèle Henri-Plantaz et le mémorial des déportés. Un élément indispensable pour la transmission du devoir de mémoire.

Mais le temps fort de la cérémonie était sans conteste la prise de parole de Francis Goy. Âgé de 6 ans au moment des faits, le vieil homme a aujourd’hui encore la voix chargée de sanglots lorsqu’il évoque la tragédie du 1er avril 1944. Un matin d’avril qui s’annonçait comme «  une belle journée printanière   ». Et puis l’horreur. «  Les femmes et les enfants parqués comme des bestiaux dos contre la façade de l’usine du Giffre.   » Les fusils-mitrailleurs braqués sur eux. «  Ce jour-là est ancré dans ma mémoire d’enfant.   »

Un témoignage bouleversant, plus efficace que n’importe quel livre d’histoire.

Comité du Souvenir Français (74), Article du 3 April 2023
Les enfants de l’école du Giffre ont déposé des jonquilles sur les stèles des déporté lors de la tragédie de l'usine du gifle a Marignier - 79e-anniversaire-tragedie-usine-du-giffre-marignier
Les élus lors de la commémoration du 79e anniversaires des événements de l'usine du Giffre le 1er avril 1944 à Marginier - 79e-anniversaire-tragedie-usine-du-giffre-marignier-05
e jour funeste, les soldats de la Wehrmacht avaient assassiné quatre résistants sur le site de l’usine de Giffre. Au total, 43 personnes avaient été arrêtées et amenées à Annecy. À leur arrivée, trois avaient été fusillées. Trente avaient été déportées. Douze n’en sont jamais revenues. - 79e-anniversaire-tragedie-usine-du-giffre-marignier-04
La tragédie du 1er avril 1944. Un matin d’avril qui s’annonçait comme « une belle journée printanière ». Et puis l’horreur. - 79e-anniversaire-tragedie-usine-du-giffre-marignier-07
79e anniversaire de la a tragédie du 1er avril 1944 à l'usine du gifle à Marignier - 79e-anniversaire-tragedie-usine-du-giffre-marignier-02
79e anniversaire de la tragédie du 1er avril 1944 à Marignier (usine du giffre). - 79e-anniversaire-tragedie-usine-du-giffre-marignier-01
Image

of