Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Joseph Berthoud, un glorieux Poilu Cerciérois (1891-1915)

Portrait de Joseph Berthoud pris entre 1911 et 1914. La famille a fait rajouter sur sa poitrine, sa Médaille militaire délivrée à titre posthume, en 1920 — Photo Gérard Berthoud

Né en 1891 dans une famille d’agriculteurs, Joseph Berthoud était apprenti menuisier charpentier avant son incorporation au 158e Régiment d’infanterie en 1912.

Quand la guerre éclate, Joseph, toujours sous l’uniforme, est engagé avec son unité en Alsace en août, sur la Marne en septembre, puis dans les Flandres en novembre 1914. Il participe ensuite à la bataille d’Artois en mars 1915.

Le fantassin Berthoud est tué lors de l’attaque du 17 mars 1915 sur l’éperon de Notre-Dame-de-Lorette. Il est «  mort en brave   » selon un camarade, ce que confirme la citation de sa Médaille militaire, attribuée en 1920 : «  Soldat d’une bravoure réputée, est mort glorieusement pour la France en faisant vaillamment son devoir   ».

Sa famille perd sa trace après-guerre, avant que ses descendants ne la retrouvent en 2011 : ses restes reposent dans un ossuaire local. L’Anneau de la Mémoire érigé sur ce champ de bataille en 2014 mentionne les noms de ces nombreux morts, dont le simple soldat Berthoud.

S.C.C, Article du 11 Nov. 2023