Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Il y a 80 ans, Jean Moulin était arrêté par Klaus Barbie

Il est 15 heures, ce 21 juin 1943, lorsque la Gestapo lyonnaise, emmenée par son chef Klaus Barbie, surgit dans la maison du Docteur Dugoujon à Caluire

Il est 15 heures, ce 21 juin 1943, lorsque la Gestapo lyonnaise, emmenée par son chef Klaus Barbie, surgit dans la maison du Docteur Dugoujon à Caluire (Rhône) pour arrêter Jean Moulin. 80 ans après, une commémoration est organisée ce mercredi au mémorial dédié au célèbre résistant français, à l'endroit où s'est produite l'arrestation.

«  Un renseignement a été donné à Barbie, raconte l'historien Laurent Douzou. Informé de la tenue d'une réunion importan-te, il intervient avec sept à huit hommes et arrête tout le mon-de.   » En quelques minutes, la Résistance française vient de perdre une partie de ses chefs : outre Jean Moulin, six autres cadres sont arrêtés.

«  Pendant deux jours, Klaus Barbie va les torturer pour leur faire dire qui est Max (le pseudo de Jean Moulin). Le chef de la Gestapo lyonnaise sait que ce dernier joue un rôle crucial dans l'organisation de la Résistance   ».

Qui a vendu la mèche aux Allemands ? « Tous les indices convergent vers René Hardy. Mais nous n'avons pas de preuves absolues de sa culpabilité  », souligne Laurent Douzou.

Il est resté muet jusqu'à son dernier souffle

Pourtant, la justice l'a blanchi à deux reprises. «  Sauf à disposer de nouvelles pièces d'archives, je doute fort qu'on puisse un jour avoir le fin mot de cette histoire   », reconnaît l'historien.

Vidéo — René Hardy, dénonciateur de Jean Moulin ?

Arrêté, Jean Moulin restera muet. «  Sa prise est capitale mais Klaus Barbie en a fait un piètre usage, analyse Laurent Douzou. En le torturant, dans la mesure où il ne parle pas, il se prive d'une source de renseignements considérable. On lui demande de le faire acheminer à Paris, mais Jean Moulin est déjà comateux. Vu l'importance de sa prise, on le transfère de Paris à Berlin.   »

Il meurt dans un train à hauteur de Metz, le 8 juillet 1943.