Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

VALENÇOT Pierre, Marius

Résistant — Mort pour la France
Né le 3 mars 1922 à Hanoï (Tonkin), abattu le 11 décembre 1943 à Gruffy (Haute-Savoie) ; employé de bureau ; réfractaire au STO ; résistant.

Pierre Valençot était le fils de Auguste-Jean Valençot et de Eugénie-Marguerite Magnin, son épouse et veuve au moment des faits relatés ci-dessous. Pierre, qui était employé de bureau, habitait avec sa mère, 11 quai Nézin à Chambéry (Savoie).

Directement concerné par la loi du 16 février 1943, le jeune Pierre prit le maquis et se cacha dans la région de Gruffy, sur le versant Nord-ouest du Semnoz, où son oncle Octave Magnin (frère de sa mère) était un responsable résistant.

Le 11 décembre 1943, très tôt le matin, la Gestapo de Lyon, derrière son chef Klaus Barbie, et la troupe investirent le village de Gruffy. Les Allemands intervenait certainement sur dénonciation d’un Grufféen, habitué au marché noir. (Cette dénonciation est confirmée par le procès-verbal de gendarmerie dans le dossier 3808 W 1461 du fonds du Mémorial de l’oppression). Il existait en effet un petit camp d’une dizaine de réfractaires au-dessus du village, au lieu-dit la Combe du Cormet dans un chalet de Jean Daviet.

Malgré la nuit, les Allemands arrivèrent très vite devant le chalet. Certains réfractaires réussirent à s’enfuir, mais au moment où Pierre Valençot sortit, il fut mitraillé sur le pas de la porte. Pour sa part, Jules Declercq n’eut pas le temps de sortir que déjà les fusils étaient sur sa poitrine.

Au village, les Allemands exécutèrent Joseph Dalby le boulanger qui ravitaillait le camp et embarquèrent Julien Declercq à Alby, au domicile d’Octave Magnin. Les deux hommes y furent exécutés.

Pierre Valençot fut reconnu « Mort pour la France » le 3 octobre 1945. Il figure sur la stèle élevée en souvenir des jeunes du maquis du Semnoz dans la forêt au-dessus de Gruffy et sur la plaque commémorative 1939-1945 du Lycée Vaugelas à Chambéry.

Nous soutenir

Soutenir le Souvenir Français (74)
Le Souvenir Français œuvre pour que vive la mémoire de notre Nation au travers de trois grandes actions :
  • 1

    La sauvegarde de la totalité des tombes des combattants Morts pour la France et éviter que tous les jours les restes de combattants rejoignent les fosses communes municipales suite à des sépultures tombées en déshérence.

  • 2

    Le maintien des cérémonies patriotiques locales aux coté des grand date nationale et ce,bien que le nombre d’anciens combattants diminuent chaque année.

  • 3

    Le développement des voyages mémoriels afin qu’aucun enfant de France ne quitte sa scolarité sans avoir découvert un lieu de notre mémoire nationale ou participer à une commémoration.

Pour atteindre ces objectifs,nous avons besoin de vous !