Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Spiro Jean-Pierre Hans Peter

Civil — Mort Exécuté
Né vers 1894 en Allemagne, massacré le 21 mai 1944 à Ballaison (Haute-Savoie) ; victime civile d’origine juive, arrété à Ballaison et exécuté à Cranves-Salles le 21 mai 1944.

Depuis le 19 mai 1944, les Allemands et la Milice ratissaient le Chablais faisant de nombreuses victimes. Le dimanche 21 mai, ils parvinrent à Ballaison (74). Selon la plaque scellée sur le monument aux morts de cette commune, « un groupe de résistants très actifs est encerclé par l’occupant nazi aidé de ses complices. Ayant découvert des tracts, ils se vengent en incendiant la boulangerie et deux bâtiments annexes. A Chezabois, ils arrêtent un jeune juif, Jean-Pierre Spiro qui sera exécuté dans le bois de Rosses à Cranves-Sales ».

La boulangerie détruite à la grenade incendiaire appartenait à Urbain Bel et le jeune Spiro était apparenté à la famille de l’inventeur de l’aspirine.

L’acte de décès, trouvé en mairie de Cranves-Sales, ne dit rien des origines de cet homme. On peut lire « Le 21 mai 1944, 17 heures, est trouvé décédé au lieu-dit « Place aux Dames » Jean-Pierre Spiro, sans domicile connu, âgé de 50 ans, originaire d’Allemagne sans autres renseignements. Dressé le 22 mai 1944, 9 heures sur les déclarations de Horace Hissoud, 56 ans, garde-champêtre à Cranves-Sales… »

Les dossiers 3808 W 1388 et 3808 W 1394 du Mémorial de l’oppression le prénomment Hans Peter et ils font état de procès-verbaux de Gendarmerie.

SOURCE : Mémorial 1939-1945 de la seconde Guerre mondiale en Haute-Savoie — Michel Germain

Lieux de mémoire

Stèle commémorative

Ballaison — Stèle de la tragédie du 21 mai 1944

La stèle e souvenir de la rafle des 19,20 et 21 mai 1941 sur le territoire de la commune

Nous soutenir

Soutenir le Souvenir Français (74)
Le Souvenir Français œuvre pour que vive la mémoire de notre Nation au travers de trois grandes actions :
  • 1

    La sauvegarde de la totalité des tombes des combattants Morts pour la France et éviter que tous les jours les restes de combattants rejoignent les fosses communes municipales suite à des sépultures tombées en déshérence.

  • 2

    Le maintien des cérémonies patriotiques locales aux coté des grand date nationale et ce,bien que le nombre d’anciens combattants diminuent chaque année.

  • 3

    Le développement des voyages mémoriels afin qu’aucun enfant de France ne quitte sa scolarité sans avoir découvert un lieu de notre mémoire nationale ou participer à une commémoration.

Pour atteindre ces objectifs,nous avons besoin de vous !