Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Bauden René

Militaire
Fils de comptable, René Bauden est né le 16 juillet 1918 à Watten (Nord). Employé des Postes, la guerre éclate alors qu'il effectue son service militaire dans l'Armée de l'Air. Il part pour le Liban et la Syrie en décembre 1939 où il suit les cours du peloton de sous-officier.

Sergent mécanicien en poste à Damas au moment de l'Armistice, il refuse la défaite. Avec un petit groupe formé autour de l'adjudant-chef Cornez, il déserte en camion le 29 juin 1940 pour rejoindre les Britanniques en Transjordanie afin de continuer la lutte.

Incorporé dans la Royal Air Force le 1er juillet à Héliopolis, il est affecté, à Aden, à la première des trois petites unités aériennes françaises constituées au sein de la RAF : le Number One French Bomber Flight.

Le groupe, qui comprend une quinzaine de volontaires français sous les ordres du capitaine Dodelier, s'installe à Aden avant d'être incorporé au 8e Bomber Squadron. En mars 1941, il suit une formation de radio-mitrailleur et participe à la campagne d'Erythrée, effectuant 5 missions à longue distance sur Massaoua avant la dissolution de l'escadrille d'Aden.

Engagé dans les Forces aériennes françaises libres le 31 mai 1941, le sergent Bauden est affecté au Groupe réservé de bombardement n° 1 (GRB 1) sous les ordres du lieutenant-colonel de Marmier puis muté, dès sa création en octobre 1941 au groupe de bombardement Lorraine, dans l'escadrille "Nancy".

Il repart pour la Libye où il effectue 40 missions de bombardement et se distingue notamment le 20 décembre 1941 en abattant l'un des deux Messerschmitt 109 qui attaquaient son appareil isolé, piloté par Yves Ezanno.

De retour en Angleterre, promu sergent-chef, il multiplie avec le Lorraine les opérations sur le front de l'Ouest. Il sert d'abord dans l'équipage du capitaine Ezanno puis dans celui d'Arnaud Langer avec Pierre Mendès-France comme observateur à qui succède Romain Gary. Il effectue 42 missions dont plusieurs comme radio-radar du groupe et 5 en vol rasant en majorité au-dessus de la France et de l'Allemagne. Promu adjudant, il est plusieurs fois cité pour son extraordinaire sang-froid.

En février 1945, il quitte le Lorraine pour le groupe de transport 1/15 sur Dakota. Il termine la guerre avec le grade de sous-lieutenant et en comptabilisant 610 heures de vol dont près de cent missions et 185 heures de vol de guerre.

De retour à la vie civile en octobre 1945, René Bauden reprend son travail dans les PTT où il termine sa carrière en 1978 comme contrôleur divisionnaire.

René Bauden est décédé le 30 octobre 2011 à Thonon-les-Bains. Il est inhumé à Anthy-sur-Léman en Haute-Savoie.

Nous soutenir

Soutenir le Souvenir Français (74)
Le Souvenir Français œuvre pour que vive la mémoire de notre Nation au travers de trois grandes actions :
  • 1

    La sauvegarde de la totalité des tombes des combattants Morts pour la France et éviter que tous les jours les restes de combattants rejoignent les fosses communes municipales suite à des sépultures tombées en déshérence.

  • 2

    Le maintien des cérémonies patriotiques locales aux coté des grand date nationale et ce,bien que le nombre d’anciens combattants diminuent chaque année.

  • 3

    Le développement des voyages mémoriels afin qu’aucun enfant de France ne quitte sa scolarité sans avoir découvert un lieu de notre mémoire nationale ou participer à une commémoration.

Pour atteindre ces objectifs,nous avons besoin de vous !