Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Seyssel — du 10 au 13 février : événements tragiques

Dépôt s'une gerbe en souvenir des événements des 11, 12 et 13 février 1944 à Seyssel

Les événements

Du 10 au 13 février 1944 le secteur connaît la terreur des forces nazies commandées par Klaus Barbie et comprenant une compagnie de la Wehrmacht, une section de SS, un groupe de policier de la Gestapo et un groupe de miliciens français. Au cours de l'opération, onze personnes sont abattues et vingt-trois déportées dont seulement cinq reviendront.

Du 5 au 13 février les Allemands lancèrent leur première grande offensive contre les maquis de l’Ain et du Haut-Jura, dénommée Opération Korporal ou Caporal.

Le 10 février les forces nazies commandées par Klaus Barbie et composées d’une compagnie de la Wehrmacht, d’une section de SS, d’un groupe de policiers de la Gestapo et de miliciens français attaquèrent le secteur de Seyssel, agglomération de deux bourgs contigus situés l’un en Haute-Savoie et l’autre dans l’Ain, à partir du second. Ils firent régner la terreur dans le secteur de Bellegarde, Seyssel et Génissiat.

En tout, 10 personnes ont été abattues, 23 ont été déportées, dont trois Seysselanes. Ils ne seront seulement que cinq à revenir chez eux.

La Gestapo, aux ordres de Klaus Barbie en personne qui a établi son P.C. à la poste de Seyssel-Ain, procéda à de très nombreuses arrestations. La police allemande recherchait des résistants, souvent syndicalistes ou communistes travaillant au barrage de Génissiat ainsi que des responsables de la Résistance dont elle a les noms par des miliciens et des collaborateurs. Cette opération de police fit 11 victimes exécutées sur place ; 18 habitants furent déportés dont cinq reviendront.

Lieux de mémoire

commemoration  Plaque événements Févier 1944

Plaque événements Févier 1944

Seyssel • 10 février 1944