Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Cluses — Plusieurs stèles autour de Cluses pour rappeler l’héroïsme d’habitants

Soixante dix ans après ces événements, les acteurs ou témoins de ces combats se souviennent et apportent dans ce film leur vision de ces événements.

Durant le siège de Cluses entre le 14 et le 18 août, plusieurs jeunes combattants ont perdu la vie. L’histoire de la Libération de Cluses est une histoire d’hommes, de femmes et souvent de jeunes.

Comme pour tous les conflits qui sévissent dans le monde, cette histoire est marquée par ceux qui ont perdu la vie en prenant les armes et qui se sont battus pour leur idée de la liberté et de la Nation. Ainsi, plusieurs stèles ont été posées pour rappeler leur héroïsme.

Tout d’abord Pierre Grenat, âgé de presque 21 ans au moment de son décès le 14 août 1944. Né à Paris, il habitait Nancy-sur-Cluses au début de la guerre. Lorsqu’il a pris le maquis, il a rejoint la Patrouille Blanche sous la direction de Many. C’est sur la montagne du Chevrier, derrière le Pont-vieux qu’il trouva la mort le fusil-mitrailleur à la main. Sa stèle, aujourd’hui située sur la montée de Nancy-sur-Cluses, devrait être prochainement déplacée à proximité du pont.

Pour échapper au STO, André Brun a rejoint les montagnes de Haute-Savoie et est devenu membre d’une compagnie FTP du Fayet. Les circonstances de sa mort restent inconnues, mais c’est au lieu-dit Messy le 17 août qu’il fut tué alors qu’il avait à peine 20 ans. Sa stèle est placée à l’endroit même où il tomba, à proximité de la Bourse du Travail, dans la rue aujourd’hui rebaptisée André-Brun.

Michel Hohol faisait partie des maquisards de l’AS de Sallanches qui entrèrent dans Cluses le 18 août au matin. Il décéda le même jour des suites de ses blessures, provoquées par un éclat d’obus à côté de la Grenette. Une plaque commémorative est posée sur le bâtiment de l’ancienne usine Crettiez.

Depuis plusieurs années, le comité local de l’ANACR 74, avec le soutien de la municipalité de Cluses, organise le fleurissement des stèles posées en souvenir des combattants de la Libération du territoire.

Ce vendredi 18 août à 16 heures, le rendez-vous est donné devant la mairie de Cluses pour le fleurissement des stèles de Magland, Nancy-sur-Cluses et Cluses. À 18h30 se tiendra la cérémonie devant le monument aux Morts puis à la stèle du Souvenir. À 19h30, les festivités se poursuivront avec le bal de ma Libération, place des Allobroges.

Plaque commémorative

Cluses — Plaque Pierre Grenat

Pierre Grenat, âgé de presque 21 ans au moment de son décès le 14 août 1944. Né à Paris, il habitait Nancy-sur-Cluses au début de la guerre.