Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Citoyenneté, défense : ces jeunes qui entretiennent la flamme

Les 12 élèves de la classe “Citoyenneté défense” du collège Geneviève Anthonioz de Gaulle de Cluses ont reçu jeudi soir leur diplôme de jeune porte-drapeau.

Avec la création d’une classe “Citoyenneté défense”, le collège de Cluses souhaite impliquer davantage les jeunes dans la citoyenneté et dans leur territoire. L’école des jeunes porte-drapeaux s’inscrit dans ce projet.

Les 12 élèves de la classe “Citoyenneté défense” du collège Geneviève Anthonioz de Gaulle de Cluses ont reçu jeudi soir leur diplôme de jeune porte-drapeau des mains du lieutenant-colonel Rougelot, délégué militaire départemental adjoint.

La classe “Citoyenneté défense”, dont le but est de donner aux élèves une culture de la défense, qui fait partie de la formation du citoyen français, est optionnelle et ouverte aux élèves en classe de 3e . Les jeunes se retrouvent tous les vendredis après-midi pendant deux heures afin d’explorer et de travailler sur différents aspects de la citoyenneté et de la défense au sens large. L’école des jeunes porte-drapeaux (EJP) est un dispositif qui s’inscrit pleinement dans ce vaste projet ?

Un partenariat avec le 27e BCA

Cette classe est labélisée par le rectorat en partenariat avec le ministère de la Défense et une convention a été établie en avril 2022 avec la 6e compagnie du 27e Bataillon des chasseurs alpins (BCA). Au collège, elle est portée par Laure Gallice, professeur d’histoire. Six volets sont abordés.

Le volet “Promotion des défenses des valeurs démocratiques et républicaines” est illustré à travers la formation des élèves à l’EJP et leur participation à des commémorations à Cluses et Annecy. Dans ce cadre, les jeunes doivent visiter une institution de la République et une institution internationale. Ils sont ainsi allés à l’ONU à Genève et ont assisté à des audiences au tribunal judiciaire de Bonneville.

Pour le deuxième volet, “Défense du territoire et des populations”, ils ont été en lien étroit avec la 6e compagnie afin de mieux comprendre les enjeux de la défense et l’importance de l’armée et ses missions. À Flaine, ils ont partagé un peu de leur quotidien et ont communiqué en visioconférence avec les militaires lorsqu’ils luttaient en Guyane contre l’orpaillage illégal. Enfin, ils ont visité le salon d’honneur 27e BCA.

Le troisième volet, “Histoire et patrimoine des conflits contemporains autour du travail de mémoire”, les a fait réfléchir et participer au Concours national de la résistance et de la déportation dont le sujet était “L’École et la Résistance. Des jours sombres aux lendemains de la Libération (1940-1945)”.

À travers le quatrième volet, “Défense du patrimoine culturel et valorisation du patrimoine”, c’est le patrimoine industriel de la Vallée de l’Arve qui a été étudié, en partenariat avec le Musée intercommunal de l’horlogerie et du décolletage, et le Département pour la valorisation du patrimoine hydraulique de la Haute-Savoie.

“Défense environnementale et santé publique, éducation à l’environnement” était le thème du cinquième volet qui a permis aux collégiens de rencontrer l’association humanitaire Eau de Coco, laquelle agit notamment sur la scolarité des enfants, leur nutrition et leur protection à Madagascar.

Le sixième volet, “Défense économique”, n’a pas été abordé cette année.

Des visites et des rencontres enrichissantes

L’option “Citoyenneté défense” a permis aux élèves de visiter de très nombreux lieux de mémoires en Haute-Savoie et au-delà, comme les Archives municipales de Cluses, le plateau des Glières, lieu emblématique de la Résistance, la prison de Montluc et le centre d’histoire de la Résistance et de la déportation à Lyon. Les rencontres ont elles aussi été enrichissantes. Des associations se sont déplacées pour les sensibiliser notamment à la protection de l’environnement, aux mobilités douces et durables, à la lutte contre le réchauffement climatique. Enfin, les élèves ont visionné le film Simone, le voyage du siècle qui retrace la vie de Simone Veil et ont rencontré un géographe de l’université des Savoie. Un programme fourni qui laissera, à n’en pas douter, des traces durables et des notions solides sur la citoyenneté.
Nathalie Sarfati, Article du 16 juin 2023
Diplôme Jeune porte-drapeau, École jeunes Porte-rapeaux haute-savoie - EJP74 - remise-diplome-jeune-porte-drapeaux-college-anthonioz-de-gaulle-2023-02
REMISE Diplôme Jeune porte-drapeau, École jeunes Porte-Drapeaux haute-savoie - EJP74 - remise-diplome-jeune-porte-drapeaux-college-anthonioz-de-gaulle-2023-01
Image

of