Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Annemasse — Stèle commémorative Jean Deffaugt


Stèle en Mémoire de Jean Deffaught, résitant Annemassien qui à sauvés des enfants juin en 1944 - Distingé par la médaille des justes pour les nations en 1965

Les événements

Maire d'Annemasse durant l'Occupation nazie. Obtient le 31 mai 1944 la libération de 17 enfants juifs emprisonnés à l’hôtel Pax transformé en prison par la Gestapo, arrêtés alors qu’ils tentaient de passer la frontière avec des camarades plus âgés et une jeune convoyeuse clandestine, membre des réseaux juifs, Marianne Cohn.

Il entre en contact avec Mila Racine pour ébaucher un plan d'évasion plus large, qui sera abandonné. Il figure dans la liste des Justes de France. Une place d'Annemasse porte son nom.

Après la Libération du 18 août 1944, Annemasse est le siège d'une cour martiale en septembre 1944 où sont condamnés à mort 30 miliciens. Les qualités de "courage et clairvoyance" de Jean Deffaugt lui valent plusieurs médailles:

  • Légion d'Honneur,
  • Médaille Militaire,
  • Médaille de la Résistance,
  • Mérite social,
  • Mérite commercial
.

Il est distingué entre tous, par la médaille des "Justes parmi les Nations".

Victime

Jean Deffaugt

Plantation d'un arbre en son honneur à Yad Vaschem en 1965Jean Deffaugt en compagnie des enfants juifs qu'il a sauvé en 1944