Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Il naît le 26 septembre 1910 à Forest-lez-Bruxelles en Belgique. Il devient architecte. En 1939, il est sous-lieutenant dans l'armée belge. Il combat sur le canal Albert, puis avec les Chasseurs ardennais jusqu'en Bretagne. En juillet 1940, il arrive à Annecy.

Son ami Georges Volland l'enrôle dans la Résistance. Ernest Neyrinck, qui s'est appelé "Négus", puis "Nick", "car, disait-il, je faisais la nique à Vichy et à l'occupant", reçoit de nombreuses réunions clandestines chez lui. C'est au cours de l'un d'elles, en décembre 1942, qu'est décidée la création de l'Armée secrète (AS) de Haute-Savoie et le commandant Jean Vallette d'Osia le nomme responsable du secteur AS d'Annecy.

Lors de l'Occupation italienne, l'OVRA fait une descente le 8 août 1943 dans l'immeuble et "Nick" n'a que le temps de s'échapper par la fenêtre des toilettes, donnant dans la gaine d'aération du bâtiment, et de rejoindre un appartement de Marcel Fournier, autre responsable de la Résistance.

Par mesure de sécurité, l'état-major de l'AS le remplace à la tête du secteur annécien par Pierre Lamy et Jean Vallette d'Osia le nomme chef du Premier Bureau, fonction qu'il occupe jusqu'en avril 1944. Il passe alors à l'état-major de Joseph Lambroschini, dit "Nizier", en mai 1944. La Gestapo vient deux fois en mars et juin 1944 à son domicile sans parvenir à l'arrêter.

Il participe aux combats pour la libération de Cluses et d'Annecy puis poursuit le combat en Maurienne. En octobre 1944, il est chargé du commandement du bataillon du Mont-Blanc, cantonné à Chamonix. Nommé capitaine adjudant-major de ce bataillon en 1945, il est démobilisé le 1er 1945 sur sa demande.

Après la guerre, il est l'architecte de la Nécropole militaire nationale de Morette et de son monument. Celui-ci se compose d'un bloc de granite, symbole de la montagne, d'une croix de Lorraine symbole de la Résistance, et d'un glaive de bronze pointe en bas, signifiant la fin des hostilités et la paix pour les morts.

Ernest Neyrinck décède le 2 novembre 1981 à Talloires.

Nous soutenir

Soutenir le Souvenir Français (74)
Le Souvenir Français œuvre pour que vive la mémoire de notre Nation au travers de trois grandes actions :
  • 1

    La sauvegarde de la totalité des tombes des combattants Morts pour la France et éviter que tous les jours les restes de combattants rejoignent les fosses communes municipales suite à des sépultures tombées en déshérence.

  • 2

    Le maintien des cérémonies patriotiques locales aux coté des grand date nationale et ce,bien que le nombre d’anciens combattants diminuent chaque année.

  • 3

    Le développement des voyages mémoriels afin qu’aucun enfant de France ne quitte sa scolarité sans avoir découvert un lieu de notre mémoire nationale ou participer à une commémoration.

Pour atteindre ces objectifs,nous avons besoin de vous !