Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Mouille Julien, Georges

Résistant mort fusillé — Mort pour la France
Forces Française de l’Intérieur (FFI)
Né le 17 avril 1925 à Thonon-les-Bains (Haute-Savoie), arrté le 20 février 1944 à Féternes, fusillé le 20 mars 1944 à Sévrier (Haute-Savoie) par les Groupes mobiles de réserve (GMR) ; résistant FFI.

Fils de feu Georges Mouille, plâtrier peintre, et Juliette Guillet, sans profession, Julien Mouille fut adopté pupille de la Nation en avril 1930.

Domicilié avenue Jules-Ferry à Thonon-les-Bains, il était lieutenant FFI. Arrêté, torturé à l’Intendance d’Annecy, il fut condamné à mort par la cour martiale de l’État français qui se tint le 20 mars 1944, à Annecy, à la Villa Mary, centre de commandement des forces françaises du maintien de l’ordre.

Le 20 mars, cinq résistants furent passés par les armes par un peloton de GMR près des fours à chaux à Sevrier commune limitrophe d’Annecy ; les exécutions précédentes à Annecy ayant ému et indigné la population annécienne Son acte de décès indique Annecy.

Le nom de Julien Mouille est inscrit sur le monument commémoratif des onze fusillés de Sévrier et sur le monument aux morts de Thonon-les-Bains.

Il a été déclaré « Mort pour le France ».

Lieux de mémoire

Plaque commémorative

Féternes — Plaque commémorative du rafle du 20 février 1944

Le 20 février 1944, dans le cadre des opérations de maintien de l'ordre, la Milice est à FETERNES, à quelques kilomètres de THONON, village où la Résistance est active. À l'aube les miliciens les maisons, rassemblent les hommes sur la place de l'église, face au mut de celle-ci, les bras en l'air par un froid glacial et dans la neige, ils seront brutalisés toute la journée. Les maquisards surpris, cernés, se battent avec courage, détermination et acharnement. Des miliciens sont abattus mais plusieurs maquisards payent de leur vie leur volonté de vivre libre. Tandis que trois maisons sont incendiées, les sbires de Darnand emmènent trente-deux personnes dont Maurice Flandin, qui meurt au Savoie-Léman sous la torture milicienne deux jours plus tard. Beaucoup de personnes arrêtées sont déportées et toute ne reviendront pas.

En mémoire de

René BernicotMaurice FlandinJulien MouilleMarcel Boujard

Nous soutenir

Soutenir le Souvenir Français (74)
Le Souvenir Français œuvre pour que vive la mémoire de notre Nation au travers de trois grandes actions :
  • 1

    La sauvegarde de la totalité des tombes des combattants Morts pour la France et éviter que tous les jours les restes de combattants rejoignent les fosses communes municipales suite à des sépultures tombées en déshérence.

  • 2

    Le maintien des cérémonies patriotiques locales aux coté des grand date nationale et ce,bien que le nombre d’anciens combattants diminuent chaque année.

  • 3

    Le développement des voyages mémoriels afin qu’aucun enfant de France ne quitte sa scolarité sans avoir découvert un lieu de notre mémoire nationale ou participer à une commémoration.

Pour atteindre ces objectifs,nous avons besoin de vous !