Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Bonomelli Jean-François

Civil mort en déportation — Mort pour la France
En Haute-Savoie, 167 soldats sont morts pendant les combats d’Afrique du Nord. Un seul n’est jamais revenu. Une famille n’a jamais pu veiller sur le corps de son enfant, parti au service militaire un jour de novembre 1956…

Mort pour la France le 15 août 1958 (Alger, boulevard de Champagne). Médaille Militaire - croix de la Valeur Militaire.

Né le 21 septembre 1936 à Marnaz, il est le 7e d’une fratrie de neuf enfants. Employé dans le décolletage, il est appelé sous les drapeaux, puis, affecté au 226e BI en Algérie. C’est en portant secours à son chef de section, blessé au cours d’une embuscade du côté de Palestro, qu’il sera atteint par une rafale, le 1er août 1958.

Suite à ses blessures, il décédera le 15 août à l’hôpital Maillot d’Alger. «  Bonomelli, nos débuts dans l’Armée de l’Air à la base d’Orange, mon premier copain d’armée en janvier 1957. Il aimait la musique et ne demandait qu’à vivre (Jean Travers)   ».

SOn nom figure sur le monument aux mort de Marnaz et un détachement militaire, lui a rendu un hommage mémorable.

Lieux de mémoire

Mémorial

Annecy — Mémorial A.F.N. Haute-Savoie

Le 5 décembre est la journée nationale d'hommage "aux morts pour la France" pendant la guerre d'Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie. 167 hauts-savoyards ont été tués lors de ces combats.

En mémoire de

Lucien BibolletJean-François BonomelliPierre GenèveRené GeroudetRégis Pernollet

Soldat Jean-François Bonomelli (A.F.N), Mort pour la france - bonomelli-jean-francois
Image

of

Nous soutenir

Soutenir le Souvenir Français (74)
Le Souvenir Français œuvre pour que vive la mémoire de notre Nation au travers de trois grandes actions :
  • 1

    La sauvegarde de la totalité des tombes des combattants Morts pour la France et éviter que tous les jours les restes de combattants rejoignent les fosses communes municipales suite à des sépultures tombées en déshérence.

  • 2

    Le maintien des cérémonies patriotiques locales aux coté des grand date nationale et ce,bien que le nombre d’anciens combattants diminuent chaque année.

  • 3

    Le développement des voyages mémoriels afin qu’aucun enfant de France ne quitte sa scolarité sans avoir découvert un lieu de notre mémoire nationale ou participer à une commémoration.

Pour atteindre ces objectifs,nous avons besoin de vous !