Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Massacre du 28 janvier 1944 au hameau de Pouilly

Massacre de Pouilly — Une partie des maisson incendiéers

Massacre du 28 janvier 1944 au hameau de Pouilly

Le vendredi 28 janvier 1944, une voiture de l’A.S. avec à son bord Marcel Clavel, Robert Desbiolles et Alphonse Pasquier força un barrage allemand situé à l’entrée du village de Pouilly, installé là à la suite de l’enlèvement d’un douanier allemand. Un soldat fut tué. Blessés, les trois occupants maquisards tentèrent de s’échapper.

Les Allemands, vers 23 heures 30, investirent le village de Pouilly. Les femmes et les enfants furent poussés vers le bas du hameau. Pierre Cornier fut tué à son domicile. Son beau-frère, François Léon Parchet (FTP) fut frappé à mort par des S.S. Jean Carrier, grimpé sur le toit de sa maison tira sur les soldats allemands avant de succomber à son tour. Découvrant Robert Desbiolles, blessé, les Allemands l’achevèrent. Émile Salomon trouva la mort devant sa maison. Clément Pasquier, dont le fils Alphonse Pasquier était en train d’agonir dans le bois du Turchon fut abattu à son tour. Jean Girod fut tué devant sa maison. Alfred Mischeler fut exécuté chez lui. Eustache Benedente fut tué devant chez lui. Ferdinand Chamot fut le dernier exécuté. (Mémorial de l’oppression 3808 W 1500).

Le drame de Pouilly fit 11 victimes tandis que les nazis incendiaient 9 maisons à la grenade incendiaire. Une stèle érigée sur le côté de la route qui de Saint-Jeoire monte au hameau rappelle le drame de ce village martyr.

Voir aussi les dossiers de la commune d’Annecy ([memo_id]1372[memo_id]) et celui de l’usine de Giffre ((Mémorial pour l’oppression 3808 W 1450)).

Les victimes

— 13 JANVIER 1944

Exécution :PEREZ Joseph

HAMEAU DE POUILY— 28 Janvier 1944

Incendies : CARRIER, CHAMOT Joseph, CHOMETY Émile, CORNIER, GIROD, GIROD Marguerite (née ROPHILLE), MISCHLER Alfred, PARCHER, PASQUIER Clément, PLAN Michel,SALOMON

Exécution : BENEDENTE Eustache, CARRIER Jean Claude, CHAMOT Ferdinand, CORNIER Pierre Joseph, DESBIOLLES Robert, GIROD Jean, MISCHER Alfred, PARCHET Léon, PASQUIER Alphonse, PASQUIER Clément, SALOMON Émile.

USINE DU GIFFRES — 1er avril 1944

arrestations, déportations : AVANZINI Pierre, BENE Lucien, BENE Raymond, BONTAZ Marius, BORCA François, BORCA Louis, BOUVRAT Roger, BUAT Fernand, BURNET Francis, CHABORD Roger, CHAMOT Armand, CHENAVAL Claudius, CHENAVARD Fernand, COSSETTO Jean, DAL-ZOTTO Raymond90, DELLULIER Jean, DEVAUX Noël, DUFOUR Roger, FOURNIER Louis, GACARD Max, GOY Albert, GOY Fernand, GOY Marcel, LAVABRE Pierre, LEFRANC François, LE TALLEC Paul, MILLET Armand, MUFFAT Henri, PACTHOD Armand, PERINO Lucien, PLANTAZ-LAVAZ Robert, PRESSET Noël, RAPPIN Jules, REANO Fernand, REVILLOD Roger, ROSSET Joseph, SECCO Bruno, THEVENOT Marcel, VIOLLET-BOSSON Raymond.

Exécution : BAUD Joseph,DEIANA (ou DIANA) Angelo,DORIZ Joseph (ou René), PLANTAZ-LAVAZ Henri.[/p]

Voir aussi le dossier de l’usine du Giffre ([memo_id]1450[memo_id]).

— 18 mai 1944

Incendies :NICOUD Célestin, PLANTAZ François, PLANTAZ Louise (née FOULAZ).

— 11 juin 1944

incendies : BERTHIER François, BROISIN Emilie (née TARJUS), LEDOUX, NANTERNE Claire (née HURTU), PASQUIER,

homicides : BOUCHET Marcel, BROISIN Émilie (née TARJUS), JORAZ Fernand Joseph, Joseph, RAMEL Henri

Les Sources

Auteur

soldats allemands et italiens, SD d’Annecy

Typologie

notes du SRCGE, exposés récapitulatifs des faits, notes, ordre de transfert de pièces au parquet de Bonneville, rapport d’un maréchal des logis sur les atrocités commises à Saint-Jeoire, procès- verbaux de gendarmerie (mai 1943-août 1946)

(Mémorial pour l’oppression 3808 W 1500)