Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Rendez-vous à Talloires-Montmin pour une conférence sur les services spéciaux durant la guerre 39-45

Jean-Louis Perquin, un savoir-faire opérationnel au service d’un sujet historique.

Le 10 juillet Jean-Louis Perquin, fils de résistant et ancien militaire donnera une conférence sur ces femmes et hommes de l’ombre qui, par leurs actions, ont constitué un levier déterminant dans la victoire de 1944.

Les chemins de traverse donnent souvent lieu à des moments inattendus. Il en va ainsi des conférences d’été des Amis du Prieuré.

Jean-Louis Perquin ouvrira ainsi ce lundi 10 juillet quelques lucarnes sur des femmes et hommes de l’ombre qui, par leurs actions, ont constitué un levier déterminant dans la victoire de 1944 : les services spéciaux de la seconde guerre mondiale.

Fils de résistant d’Albertville, l’atavisme familial de cet ancien militaire savoyard engagé dans des opérations extérieures au cours de ses 40 années d’engagement l’a permuté en historien sur le tard, « entre vision globale de la stratégie alliée pendant la guerre et étude des opérations au niveau tactique le plus élémentaire ». Il crée ainsi plusieurs opus et conduit plusieurs événements, dont la mémoire du parachutage du 1er août 1944 au col des Saisies et du bataillon Bulle. « Les services de renseignements ont intégré les techniques de l’action clandestine pour devenir les services spéciaux alliés pendant la Seconde Guerre mondiale, dont le modèle perdure jusqu’à nos jours (DGSE en France, CIA aux USA). Or, la Haute-Savoie a été un terrain d’action important pour eux, avec une dimension et des enjeux et à la fois nationaux et stratégiques, mais également un impact marquant pour notre histoire savoyarde » explique-t-il.

Un rôle crucial

L’étude des archives américaines, britanniques et françaises révèle ainsi le degré d’implication des services spéciaux dans l’organisation et l’importance cruciale de l’aide à la résistance intérieure en Europe occupée. En France, l’action des services en Haute-Savoie a été déterminante dans la décision de Churchill d’armer la résistance. Les opérations planifiées depuis Londres, encadrées par les agents spéciaux et menées sur le territoire national, ont constitué la contribution majeure de la Résistance à la libération de la France, équivalant à l’apport de plus de cinq divisions.

Lundi 10 juillet à 20 h 30 – Le Prieuré de Talloires.

DL, Article du 9 juillet 2023