Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

L’embuscade de Bedo le 11 octobre 1970

Embuscade BEDO 11 octobre 1970 - Tchad

Probablement ce nom n’évoque rien pour la majorité des français. Il s’agit donc de raviver les mémoires. Le 11 Octobre 1970 douze parachutistes français de la Cpima trouvaient la mort au cours d’une embuscade aux confins du désert Tchadien.

Mort pour la France. C’est la formule consacrée utilisée en guise d’oraison funèbre. Pour lapidaire que ce soit, c’est utile pour désamorcer la polémique qui pourrait surgir, sur le bien fondé de la présence de l’armée française bien loin de ses bases. Mais mon intention n’est pas de disséquer et juger les errements de la politique post coloniale des gouvernements français successifs.

Je désire simplement mettre en exergue les valeurs portées par ces soldats oubliés. Courage, abnégation, amour de la patrie, respect du drapeau et amitié des frères d’armes. Les médias de l’époque, peu enclins à galvaniser la population en faveur de ces héros, minimisèrent les faits en déclarant que ces morts étaient exclusivement des engagés. Ils n’osèrent pas déclarer qu’ils l’avaient bien cherché mais pas loin.

Pourquoi évoquer cette tragique portion de notre histoire aujourd’hui ? Simplement pour ne pas oublier les 26 tués au combat, et les 56 blessés de la Cpima au cours de la guerre du Tchad. A l’heure de la mondialisation, mourir pour sa patrie est un anachronisme que bien peu désirent entretenir. C’est aussi en souvenir des copains qui ont versé leur sang dans les sables du désert.   »

Gilles Rochard