Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

L'assemblée générale du Souvenir Français se tiendra à Avignon

Souvenir Français - Assemblée générale Avignon 2022

Le Souvenir Français organise pour la première fois son assemblée générale à Avignon, les 16, 17 et 18 septembre. Près de deux cents personnes et deux secrétaires d’État, Patricia Mirallès et Sarah El Haïry, sont attendues.

Près de deux cents personnes et deux secrétaires d’État auprès du ministre des Armées : le Souvenir Français a choisi Avignon pour organiser cette année son assemblée générale statutaire. Une première. Elle se déroulera du 16 au 18 septembre au palais des papes, en présence de nombreux invités.

«  On n’est pas ringard   »

L’un des enjeux pour cette association créée en 1887, parmi les cinq plus anciennes de France précise son président général, âgé de 71 ans, est de dépoussiérer son image et s’inscrire dans son temps, résolument tournée vers l’avenir. Car «  on n’est pas ringard   », défend Serge Barcellini, ancien contrôleur général de l’armée, aux manettes du Souvenir Français depuis sept ans.

En 2022, alors que le service national a disparu, et que les anciens combattants sont de moins en moins nombreux, pour le Souvenir Français, «  le pari est de s’ouvrir à l’ensemble de la société française   », sans renier ni oublier pour autant son «  profond enracinement   », explique le président.

Symbole de cette double volonté, l’assemblée générale s’ouvrira, vendredi, en présence de la secrétaire d’État chargée des Anciens combattants et de la Mémoire, Patricia Mirallès, et se clôturera en présence de son homologue chargée de la Jeunesse et du SNU (service national universel), Sarah El Haïry. Une convention sera signée pour «  que le Souvenir Français s’implique plus et apporte une coloration mémorielle au SNU   », annonce Serge Barcellini.

Afin de sensibiliser les jeunes, l’association a également convié le président de la fédération nationale des sapeurs-pompiers, Grégory Allione. «  Il y a 250 000 volontaires et bénévoles, dont beaucoup de jeunes, déjà mobilisés pour la société. On a des choses à se dire   », estime Serge Barcellini. Tout comme avec les présidents des associations de maires, David Lisnard pour l’AMF, et Michel Fournier pour l’AMRF. «  Ce sont 1500 comités locaux implantés dans toute la France.   »

10 000 adhérents perdus

Avec la crise sanitaire, le Souvenir Français a par ailleurs été touché par une hémorragie de ses troupes, des retraités qui ne sont pas revenus. «  On a perdu 10 000 adhérents qu’il va falloir retrouver. Aujourd’hui, on a de plus en plus d’adhérents de la société civile, et il y a un début de féminisation. Ça aussi, c’est un pari   », relève le président.

Aujourd’hui à un tournant, le Souvenir Français est plus que jamais «  une association incontournable pour la nation républicaine   », estime Serge Barcellini. «  La volonté est de dire à l’ensemble des Français : vous partagez une même histoire, c’est un message absolument essentiel avec l’individualisation de la société.   »

Mireille MARTIN, Article du 16 sept. 2022