Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Le Souvenir Français Scionzier a besoin de sang neuf

Entre tenir les tombes des disparus et des combattant morts pour la france avec le Carré Militaire de Marnaz en Haute-Savoie

Ce samedi 30 avril, à 10 heures, le Souvenir Français de Scionzier tiendra une réunion publique au centre culturel La Pyramide. Elle sera animée par René Perrissin, adjoint au délégué départemental du Souvenir Français, pour présenter la mission de cette association d’utilité publique.

L’heure est grave pour l’association locale. Lors de son assemblée générale, qui se tiendra à 11 heures, au moment du renouvellement de son comité, l’association aura besoin de trouver un nouveau trésorier. René Garin qui occupe la fonction de président, secrétaire et porte-drapeau est le seul à se représenter. Il explique que sans nouveau trésorier, le comité sera mis en veille après avoir respecté les engagements pris. Dans ce cas de figure, le délégué départemental assura la gestion de l’association. En attendant, l’actuel président lance un appel à candidature. Il rappelle que le Souvenir Français est ouvert aux femmes et aux hommes de plus de 16 ans. Il explique que la mission du Souvenir Français est le devoir de mémoire notamment envers la jeunesse.

Des actions dans les écoles

De nombreuses actions sont donc destinées aux écoles. Le Souvenir Français de Scionzier emmènera les élèves de CM1 et CM2 des écoles du Reposoir et de Nancy-sur-Cluses, au plateau des Glières, fin juin.

L’association compte aujourd’hui 25 membres répartis sur les communes de Scionzier, Marnaz, Vougy, Nancy-sur-Cluses et Le Reposoir. Elle est aussi présente lors des cérémonies patriotiques. René Garin porte le drapeau à Marnaz et Vougy. Thomas Khlynoff est porte-drapeau à Scionzier et Serge Roux à Nancy-sur-Cluses et au Reposoir.

À Marnaz, le 8 mai prochain, un jeune garçon assurera le port du drapeau, au côté de René Garin. Le Souvenir Français de Scionzier aura 40 ans l’année prochaine. Parmi les actions marquantes de l’association, cinq carrés militaires ont été créés, sous la présidence de Jean-Pierre Caux, dans chacun des cimetières des communes où est active l’association. Ces carrés regroupent les sépultures des anciens combattants.

L.C., Article du 29 avril 2022