Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Commémoration de la journée nationale du Souvenir des victimes et héros de la déportation à Annecy

Louane, première cérémonie

Dimanche 30 avril, au square Bonlieu, a eu lieu une cérémonie en hommage aux victimes de la barbarie nazie. La Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation est l’occasion d’évoquer la mémoire de tous ceux, femmes, hommes et enfants, envoyés par milliers, pendant la Seconde Guerre mondiale, dans des camps de concentration ou d’extermination nazis qui ont durablement meurtri les peuples et les territoires occupés d’Europe

En Haute-Savoie, 1 233 personnes ont été déportées dans les camps entre août 1942 et juin 1944, dont la moitié ne sont pas revenues. Jocelyne Martinet, présidente départementale de la FNDIRP (Fédération nationale des déportés internés résistants et patriotes) a lu le message national rédigé conjointement par les associations (FNDIRP, FMD, Unadif-FNDIR). Message qui s’achève sur des mots lourds de sens : «  Les hommes et les femmes qui, dans les camps de la mort, ont fait de la dignité et de la solidarité un combat quotidien pour survivre à un système organisé de négation de la personne humaine, nous montrent, par leur exemple, la voie à suivre, celle de la résistance et du combat permanent pour la Liberté   ».

La cérémonie d’hommage départementale était présidée par David-Anthony Delavoët, secrétaire général de la préfecture de Haute-Savoie et sous-préfet de l’arrondissement d’Annecy, en présence des autorités civiles et militaires, des associations d’anciens combattants et de résistants, des élus et les porte-drapeaux. Six gerbes ont été déposées en hommage.

Hier à la cérémonie de la déportation à Annecy, les deux porte-drapeau du comité d'Alby-sur-Chéran étaient bien présentes. Oumbarka de toutes les cérémonies et Louane dont c'était la première prestation, qui a très apprécié. Merci les filles pour votre engagement.

FILM : Lucien Colonel, chemin de mémoire Buchenwald-Dora, 60 ans après.

Témoignage de Roger Lugon Moulin - Matricule 75767 DACHAU

Serge BOCQUET, Article du 1 mai 2023