Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Lettre N°55
Jeunesse de France…


L’émotion lui avait brisé sa voix » écrit Maurice Schumann en décrivant la réaction du Général de Gaulle à Londres lorsque lui fut annoncée la manifestation des étudiants et des lycéens parisiens à l’Arc de Triomphe le 11 novembre 1940..
SF74 — Souvenir Français de la Haute-savoie - Association mémoriel


Édito de la lettre de Lettre N°55

Cette manifestation, dont nous rappelons cette année le 80e anniversaire, constitue un événement fondateur de l’histoire de la Résistance en France.

Elle marque surtout pour le Général de Gaulle un moment de lumière dans le lent et chaotique enracinement de la France libre marqué par une série de déconvenues (le 3 juillet, l’attaque de la flotte anglaise contre la flotte française à Mers el-Kébir ; le 2 août, sa condamnation à mort par la justice de Vichy ; le 23 septembre, l’échec de la France libre devant Dakar).

Le 11 novembre 1940, c’est la première réponse collective à l’occupation et à la collaboration. Alors que l’épidémie nous interdit de rendre hommage comme nous le devrions à la jeunesse de France, alors que les enseignants sont au centre d’une guerre menée par les islamistes, alors que l’année 2020 est une grande année gaullienne (130e anniversaire de la naissance, 80e anniversaire de l’Appel du 18 juin, 50e anniversaire de la mort le 9 novembre 1970), le Souvenir Français fait le choix de « braquer » les projecteurs de la mémoire sur la jeunesse de France qui, tout au long de la Seconde Guerre mondiale, trouva la force de dire « Non ».

Le passé doit éclairer notre présent.

Contrôleur Général des Armées (2s)
Président Général de l'association Le Souvenir Français
, Article du 30 November 2020

Les lettres du Souvenir


Nous soutenir

Soutenir le Souvenir Français (74)
Le Souvenir Français œuvre pour que vive la mémoire de notre Nation au travers de trois grandes actions :
  • 1

    La sauvegarde de la totalité des tombes des combattants Morts pour la France et éviter que tous les jours les restes de combattants rejoignent les fosses communes municipales suite à des sépultures tombées en déshérence.

  • 2

    Le maintien des cérémonies patriotiques locales aux coté des grand date nationale et ce,bien que le nombre d’anciens combattants diminuent chaque année.

  • 3

    Le développement des voyages mémoriels afin qu’aucun enfant de France ne quitte sa scolarité sans avoir découvert un lieu de notre mémoire nationale ou participer à une commémoration.

Pour atteindre ces objectifs,nous avons besoin de vous !