Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Vitipon Louis Robert

Résistant mort fusillé — Mort pour la France
Bataillon des GlièresArmée secrète de la Haute-Savoie (A.S.)
Né le 9 juin 1918 à Chambéry (Savoie), mort en action le 27 mars 1944 à Nâves (Haute-Savoie) ; résistant de l’Armée secrète (AS) homologué FFI.

Fils de Jean-Luc Vitipon, cheminot retraité de la SNCF, et Jeanne-Marie Roché, la famille était domiciliée à Chambéry-le-Vieux (Savoie). Ses amis disaient de lui : « De santé et de force exceptionnelle, c’était un athlète complet. Crossman endurant, il était aussi un excellent nageur vainqueur de plusieurs traversées des lacs d’Annecy et du Bourget. Capitaine de l’équipe de basket-ball des dauphins d’Annecy, il est champion de Savoie ».

En novembre 1938, Louis Vitipon intégra le 27e BCA d’Annecy et devint caporal. Soldat en Tarentaise, puis en Alsace, il fut blessé lors des combats le 8 juin 1940, jour particulièrement meurtrier pour le bataillon ; il reçut la Croix de guerre avec étoile de bronze. Démobilisé en février 1941, il devint commerçant.

En 1942, il rejoignit la résistance avec ses camarades, anciens du 27e BCA, dont le commandant Jean Vallette d’Osia et participa aux camouflage des armes. En janvier 1944, les gendarmes français l’arrêtèrent mais, faute de preuves, il fut relâché.

La direction de l’Armée secrète le nomma instructeur au maquis du plateau des Glières où, bon skieur, il intégra la section éclaireurs-skieurs dirigée par Lambert Dancet. Il participa le 26 mars 1944, au décrochage avec le capitaine Maurice Anjot, Lambert Dancet, Florian Andujar Garcia, Antonio Perez Ortiz et Saez.

Louis Vitipon (junior) mourut au combat face aux troupes allemandes le 27 mars 1944 à Nâves (Haute-Savoie), après l’attaque du plateau et l’évacuation dans la gorge d’Ablon, atteint d’une rafale de mitraillette.

Il est inhumé à la Nécropole militaire nationale de Morette.

Déclaré Mort pour le France, il fut homologué au grade de sergent des Forces françaises de l’intérieur (FFI). Il fut décoré de la Médaille de la Résistance le 15 juin 1946 (JO, 11 juillet 1946).

Son nom figure sur les plaques commémoratives dans le sas de l’Hôtel de ville, à Annecy, sur le monument aux morts et la stèle commémorative 1939-1945, à Nâves-Parmelan (Haute-Savoie).

SOURCE : SOURCES : AVCC, SHD, Caen, 21 P 170983 (nc) et SHD, Vincennes, GR 16 P 597768 (nc).— Michel Germain, Haute-Savoie Rebelle et martyre, Mémorial de la Seconde guerre mondiale en Haute-Savoie, La Fontaine de Siloé, 2009, p. 583. — Mémoire des Hommes et Ordre de la Libération.— Mémorial Genweb.

Lieux de mémoire

Plaque commémorative

Annecy — Plaque commémorative Mairie • 1939-1945 • Indochine • Algérie

Annecy — Plaques récapitulatives des 233 annéciens « Morts pour la France » lors des conflits

En mémoire de

Richard AndrèsMaurice AnjotCamille FollietPierre LamyLouis Vitipon

Monument commémoratif

Nâves-Parmelan — Monument commémoratif 27 mars 1944

À la mémoire de capitaine Anjot Maurice, du Sergent Vitipon, du Lieutenant Louis, Dancet Lambert, combattants des Glières tués le 27 mars 1944" et "La résistance espagnole à ses camarades du bataillon des Glières. Manuel Corps, Florian Andujar, Antonio Perez, morts pour la France et la liberté le 27 mars 1944.

En mémoire de

Maurice AnjotLouis VitiponLambert DancetManuel Corps-MalderaFlorian Andujar

Plaque commémorative

Nâves-Parmelan — Plaque commémorative Mairie

En janvier 1944, dans la France occupée, face à la mise en état de siège de la Haute-Savoie par le gouvernement de la collaboration, des maquisards montent sur le plateau des Glières, à 1500 mètres d'altitude, pour recevoir les parachutages nécessaires à l'armement de la Résistance. Pendant huit semaines, encadrés par une poignée d'officiers et de sous-officiers du 27 Bataillon de Chasseurs Alpins passés à la clandestinité, les maquisards vont défier les forces du Maintien de l'Ordre envoyées par les autorités de Vichy.

En mémoire de

Maurice AnjotLambert DancetLouis VitiponFlorian AndujarManuel Corps-Maldera Antonio Perez Ortiz

Plaque explicative

Nâves-Parmelan — Plaque explicative Capitaine Anjot

À la mémoire de capitaine Anjot Maurice, du Sergent Vitipon, du Lieutenant Louis, Dancet Lambert, combattants des Glières tués le 27 mars 1944" et "La résistance espagnole à ses camarades du bataillon des Glières. Manuel Corps, Florian Andujar, Antonio Perez, morts pour la France et la liberté le 27 mars 1944.

En mémoire de

Maurice AnjotLouis VitiponLambert DancetManuel Corps-MalderaFlorian Andujar Antonio Perez Ortiz

Plaque commémorative

Nâves-Parmelan — Plaques Monuments aux Morts

Monument commémoratif en forme d'obélisque disposant de deux plaques concernant la seconde guerre mondiale, sur les faces gauche et droite de la face principale. Sur ces plaques, sont données à lire respectivement les inscriptions suivantes: "A la mémoire de capitaine Anjot Maurice, Vitipon Louis, Dancet Lambert, combattants des Glières tués le 27 mars 1944" et "La résistance espagnole à ses camarades du bataillon des Glières. Manuel Corps, Florian Andujar, Antonio Perez, morts pour la France et la liberté le 27 mars 1944".

En mémoire de

Maurice AnjotLambert DancetLouis VitiponManuel Corps-MalderaFlorian Andujar Antonio Perez Ortiz

Nous soutenir

Soutenir le Souvenir Français (74)
Le Souvenir Français œuvre pour que vive la mémoire de notre Nation au travers de trois grandes actions :
  • 1

    La sauvegarde de la totalité des tombes des combattants Morts pour la France et éviter que tous les jours les restes de combattants rejoignent les fosses communes municipales suite à des sépultures tombées en déshérence.

  • 2

    Le maintien des cérémonies patriotiques locales aux coté des grand date nationale et ce,bien que le nombre d’anciens combattants diminuent chaque année.

  • 3

    Le développement des voyages mémoriels afin qu’aucun enfant de France ne quitte sa scolarité sans avoir découvert un lieu de notre mémoire nationale ou participer à une commémoration.

Pour atteindre ces objectifs,nous avons besoin de vous !