Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Laurent Roland, André

Résistant mort fusillé — Mort pour la France
Forces du Plateau des GlièresForces Française de l’Intérieur (FFI)
Né le 5 janvier 1925 à Puteaux (Seine), exécuté sommairement le 30 mars 1944 à Thônes (Haute-Savoie) ; résistant des Glière

Roland Laurent était le fils d’Auguste Georges, mécanicien et de Jeanne Suzanne Catelin, tous deux domiciliés 55 rue Roque de Filliole, à Puteaux.

Il n’avait pas 19 ans lorsqu’il décida de rejoindre la Résistance et la Haute-Savoie. On le retrouva en février 1944 maquisard sur le Plateau des Glières. Après l’ordre de décrochage du 26 mars 1944, il tenta de sortir de la nasse, mais il fut arrêté par les Allemands et amené au siège de la Gestapo à Thônes, au lieu-dit le Villaret. Là, il fut torturé comme tous ses camarades prisonniers.

Il fut exécuté dans le champ voisin le 30 mars 1944, à 6 heures. (Mémorial de l’oppression 3808 W 1348 n.7).

Il est inhumé dans la nécropole militaire nationale de Morette, tombe n°56. Il est reconnu «  Mort pour la France   », transcription du 25 juillet 1945. Son nom figure sur le Mur du souvenir érigé à l’entrée du cimetière de Morette.

Lieux de mémoire

Nécropole

Nécropole militaire nationale de Morette

Les corps de 105 résistants, principalement des combattants des Glières, sont inhumés au cimetière de Morette dès avril 1944. Inauguré par Vincent AURIOL en 1947, ce cimetière militaire devient la Nécropole nationale des Glières en 1984, classé monument historique en 2015. Il est géré par l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre.

Plaque commémorative n hommage aux résistants fusillés dans les prés à la maison familiale du Villaret à Thônes - thones-plaque-commemorative-fusilles-maison-familiale-villaret
79e anniversaire des combats du plateau Glières à la nécropole nationale de Morette - 79-ans-combat-glieres-necropole-morette-27e-bca-19
Image

of

Nous soutenir

Soutenir le Souvenir Français (74)
Le Souvenir Français œuvre pour que vive la mémoire de notre Nation au travers de trois grandes actions :
  • 1

    La sauvegarde de la totalité des tombes des combattants Morts pour la France et éviter que tous les jours les restes de combattants rejoignent les fosses communes municipales suite à des sépultures tombées en déshérence.

  • 2

    Le maintien des cérémonies patriotiques locales aux coté des grand date nationale et ce,bien que le nombre d’anciens combattants diminuent chaque année.

  • 3

    Le développement des voyages mémoriels afin qu’aucun enfant de France ne quitte sa scolarité sans avoir découvert un lieu de notre mémoire nationale ou participer à une commémoration.

Pour atteindre ces objectifs,nous avons besoin de vous !