Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Genot Yvan, Laurent Louis

Militaire — Mort Exécuté
Yves Genot, officier de blindés et résistant, tente de gagner la Suisse une nuit d’hiver 1943. L’objectif est de rejoindre à tout prix l’Angleterre, et continuer le combat contre l’occupant nazi. Il franchit plusieurs lignes de barbelés quand il parvient au Foron, frontière naturelle espérée de la liberté, au lieu-dit alors chemin de Fossard à Gaillard.

Yves Genot, officier de blindés et résistant, tente de gagner la Suisse une nuit d’hiver 1943. L’objectif est de rejoindre à tout prix l’Angleterre, et continuer le combat contre l’occupant nazi. Il franchit plusieurs lignes de barbelés quand il parvient au Foron, frontière naturelle espérée de la liberté, au lieu-dit alors chemin de Fossard à Gaillard.

La nuit de ce 1er décembre est noire et froide. S’il réussit à franchir la rivière, il poursuivra son aventure dans la Résistance. Hélas, la chance n’est pas au rendez-vous : des gardes-frontières patrouillant parmi les taillis l’aperçoivent. Sans sommation, ils l’abattent. Yvan meurt fauché sur les barbelés, regardant la liberté dans la force de ses 24 ans. L’acte de décès est enregistré en mairie d’Ambilly, le 2 décembre 1943, où il fut transporté à la morgue de l’hôpital. Un jugement du tribunal de Saint-Julien au lendemain de la guerre lui restitue sa véritable identité, Laurent Louis Ivan Genot.

Il aurait été aiguillé à la frontière où Marguerite Hediger-Jacobs, habitante du bord du Foron, apportait sa complicité aux passages clandestins. Arrêtée longuement interrogée par l’occupant au café Mazza rue de Genève, elle tint tête aux bourreaux. « Comme les perquisitions ne donnent rien à son domicile, ils ne surent jamais quels éminents services elle avait rendus à la France », rapporte René Mossu dans Secret d’une frontière. Déportée en Allemagne, elle en revint saine et sauve en 1945.

Lieux de mémoire

Stèle commémorative

Gaillard — Stèle Yvan Genot

Yves Genot, officier de blindés et résistant, tente de gagner la Suisse une nuit d’hiver 1943. L’objectif est de rejoindre à tout prix l’Angleterre, et continuer le combat contre l’occupant nazi. Il franchit plusieurs lignes de barbelés quand il parvient au Foron, frontière naturelle espérée de la liberté, au lieu-dit alors chemin de Fossard à Gaillard.

En mémoire de

Yvan Genot

Nous soutenir

Soutenir le Souvenir Français (74)
Le Souvenir Français œuvre pour que vive la mémoire de notre Nation au travers de trois grandes actions :
  • 1

    La sauvegarde de la totalité des tombes des combattants Morts pour la France et éviter que tous les jours les restes de combattants rejoignent les fosses communes municipales suite à des sépultures tombées en déshérence.

  • 2

    Le maintien des cérémonies patriotiques locales aux coté des grand date nationale et ce,bien que le nombre d’anciens combattants diminuent chaque année.

  • 3

    Le développement des voyages mémoriels afin qu’aucun enfant de France ne quitte sa scolarité sans avoir découvert un lieu de notre mémoire nationale ou participer à une commémoration.

Pour atteindre ces objectifs,nous avons besoin de vous !