Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Gardette Antoine

Résistant, déporté — Mort En déportation
— Résistance-Fer (F.E.R.)
Il est né le 20 septembre 1890 à Ville-la-Grand (Haute-Savoie), fils de Marie Dussolier épouse de « Emilaud» Gardette, maçon.

Il fait des études qui lui permettent de devenir cheminot à la S.N.C.F. et d'être nommé chef de gare à Annemasse. Il est l'époux de Marie Théry. Antoine est membre de « Résistance Fer (F.E.R.) ».

Antoine Gardette est arrêté, par la Feldgendarmerie, en même temps que Joseph Lacrépinière, le 15 septembre 1943, à la gare et détenu au Pax (n°10), avant d'être envoyé le 17 septembre au fort Montluc à Lyon, puis à Compiègne. (Mémorial pour l’oppression 3808 W 1382), (Mémorial pour l’oppression 3808 W 1543).

Le 17 janvier 1944, il est déporté en Allemagne au camp de concentration de Buchenwald (matricule n°39 490). Il est, après la quarantaine le 23 février 1944, transféré à celui de Flossenburg (matricule n°6 368). Il décède dans ce camp le 25 avril 1944. Il est reconnu « Mort pour le France » (transcription de 1946) et « Mort en Déportation » le 3 août 1993.

Une plaque, apposée dans le bureau des chefs de gare d'Annemasse, rappelle son sacrifice. Il figure également sur l'une des stèles du monument aux morts de Ville-la-Grand.

SOURCE : Mémorial 1939-1945 de la seconde Guerre mondiale en Haute-Savoie — Michel Germain

Lieux de mémoire

Stèle commémorative

Ville-la-Grand — Stèle déportés et fusillés 1939-1945

Ville-la-grand — Stèle et déportés 1939-1945

Nous soutenir

Soutenir le Souvenir Français (74)
Le Souvenir Français œuvre pour que vive la mémoire de notre Nation au travers de trois grandes actions :
  • 1

    La sauvegarde de la totalité des tombes des combattants Morts pour la France et éviter que tous les jours les restes de combattants rejoignent les fosses communes municipales suite à des sépultures tombées en déshérence.

  • 2

    Le maintien des cérémonies patriotiques locales aux coté des grand date nationale et ce,bien que le nombre d’anciens combattants diminuent chaque année.

  • 3

    Le développement des voyages mémoriels afin qu’aucun enfant de France ne quitte sa scolarité sans avoir découvert un lieu de notre mémoire nationale ou participer à une commémoration.

Pour atteindre ces objectifs,nous avons besoin de vous !