Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Corps-Moraleda Manuel

Résistant mort fusillé — Mort pour la France
Bataillon des Glières
Né le 22 mars 1915 à Trembleque (Espagne), tué le 27 mars 1944 à Nâves (Haute-Savoie), Les Rangets-Nâves ; républicain espagnol ; résistant maquisard des Glières ; Agrupación de guerrilleros españoles (AGE).

Bataillon des Glières, section Ebro

Manuel Corps-Moraleda, né près de Tolède, combattit les armées franquistes notamment à la bataille du Rio Ebro. Après la victoire du franquisme en 1939, il s’exila en France lors de la Retirada. En 1940, le gouvernement français organisa ces réfugiés en groupes de travailleurs, Manuel Corps-Moraleda fut intégré au 517e Groupement de Travailleurs Etrangers (GTE) en Haute-Savoie. Comme d’autres Espagnols, il prit la fuite pour rejoindre la résistance haut-savoyarde, au sein du groupe Navarro, réfugié au lieu-dit le Clus, commune de Nâves. Le 2 février 1944, il monta sur le plateau des Glières. Décrochant avec le groupe de Maurice Anjot, à partir du dimanche soir 26 mars, il fut gravement blessé par les Allemands, le 27 mars au dessus de Nâves, au lieu-dit le Clus. Il fut achevé, à coups de billes de bois, par la fermière des Rangets, chez qui il avait auparavant travaillé et chez qui il tentait de se réfugier. La Résistance exécuta la fermière et son époux.

Son corps fut inhumé dans la nécropole militaire nationale de Morette, rang 1 tombe n°5, le 18 octobre 1944.

Reconnu «Mort pour le France» le 10 octobre 1944. Son nom est inscrit sur 0 élevé à l’entrée de la nécropole, ainsi que sur le monument aux morts de Nâves-Parmelan.

Un monument aux morts espagnols a été élevé à Annecy.

Nous soutenir

Soutenir le Souvenir Français (74)
Le Souvenir Français œuvre pour que vive la mémoire de notre Nation au travers de trois grandes actions :
  • 1

    La sauvegarde de la totalité des tombes des combattants Morts pour la France et éviter que tous les jours les restes de combattants rejoignent les fosses communes municipales suite à des sépultures tombées en déshérence.

  • 2

    Le maintien des cérémonies patriotiques locales aux coté des grand date nationale et ce,bien que le nombre d’anciens combattants diminuent chaque année.

  • 3

    Le développement des voyages mémoriels afin qu’aucun enfant de France ne quitte sa scolarité sans avoir découvert un lieu de notre mémoire nationale ou participer à une commémoration.

Pour atteindre ces objectifs,nous avons besoin de vous !