Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Boch Constant Léon

Constant Boch. Arrêté le 15 septembre 1943 par la Gestapo, il est emprisonné à Montluc puis emmené au camp de Compiègne. Il est ensuite déporté Buchenwald puis à Flossenberg où il mourra, dans un four crématoire, le 18 mars 1944.

Constant Boch était le fils de René Boch et de son épouse Élise Lucie Rosalie Dérivaz et le frère d'Arlette Boch

Dans le cadre de la résistance, Constant Boch, s'occupait du ravitaillement, passage de courriers, de journaux clandestins, de réfractaires vers la Suisse. Arrêté le 15 septembre 1943 à Saint-Gingolph par la Gestapo, il est emprisonné à Montluc puis emmené au camp de Compiègne. Il est ensuite déporté Buchenwald (matricule 39984) puis à Flossenbürg (matricule 6443) où il mourra, dans un four crématoire, le 18 mars 1944.

Camps et Kommandos successifs : Arrive à Buchenwald le 19 janvier 1944. Transféré à Flossenbürg le 24 février. Date et conditions du décès : Décédé le 18 mars 1944 à Flossenbürg dans un four crématoire.

Nous soutenir

Soutenir le Souvenir Français (74)
Le Souvenir Français œuvre pour que vive la mémoire de notre Nation au travers de trois grandes actions :
  • 1

    La sauvegarde de la totalité des tombes des combattants Morts pour la France et éviter que tous les jours les restes de combattants rejoignent les fosses communes municipales suite à des sépultures tombées en déshérence.

  • 2

    Le maintien des cérémonies patriotiques locales aux coté des grand date nationale et ce,bien que le nombre d’anciens combattants diminuent chaque année.

  • 3

    Le développement des voyages mémoriels afin qu’aucun enfant de France ne quitte sa scolarité sans avoir découvert un lieu de notre mémoire nationale ou participer à une commémoration.

Pour atteindre ces objectifs,nous avons besoin de vous !