Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Alby-sur-Chéran — 11 décembre 1943 : Exécution d'Octave Magnin et Jean Declercq

Alby-sur-Chéran — Stèle commémorative Octave Magnin, Jules Declercq

Les événements

Sous l’Occupation, employé à la Régie électrique de Seyssel et domicilié à Alby-sur-Chéran (Haute-Savoie), il devint responsable (alias Joseph) du maquis du Semnoz.

Après l’exécution du boulanger Joseph Dalby, à Gruffy, le 11 décembre 1943, la Gestapo et l’armée se rendirent à Alby-sur-Chéran. Là, Octave Magnin fut arrêté et exécuté. Les nazis mirent le feu à sa maison et assassinèrent en même temps le jeune belge Jean Leclercq qui avait rejoint les rangs de la Résistance haut-savoyarde. Ajoutons que [glossaire]Pierre Valençot[/glossaire], son neveu, fut tué devant le chalet de la Combe du Cormet (Gruffy).

Le rapport sur les crimes de guerre commis par les Allemands en Haute-Savoie précise : « ALBY, Exécution de monsieur Octave Magnin et d’un inconnu, présumé de nationalité belge . Auteurs des crimes (selon la lettre de la mairie d’Alby), la compagnie de SS en garnison à Annecy, donc la 12e compagnie de SS Polizei Todt commandée par le lieutenant Bock. Cette même compagnie a pillé et incendié la maison de monsieur Magnin ».

Joseph fut reconnu « Mort pour le France » (dossier n° 509 972), homologué FFI et Interné résistant et la Médaille de la Résistance lui fut décernée à titre posthume par décret en date du 7 novembre 1958. Il repose dans le cimetière d’Alby et son nom figure sur le monument aux morts érigé au milieu de ladite nécropole.

Mémorial pour l’oppression 3808 W 1356

SOURCE :Mémorial de l'oppression : fonds du service du Mémorial de l'oppression et de la délégation régionale du Service de recherche de crimes de guerre ennemis (SRCGE), 1940-1944 : 3808