Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Saint-Julien-en-Genevois - Il y a 79 ans, une journée de combats pour libérer la ville du joug nazi

La cérémonie commémorative de la Libération de la Ville s’est déroulée mercredi 16 août à 9 h 30 place de l’hôtel de ville. Le chœur de Saint-Julien a interprété le Chant des partisans. Photo Le DL/C.M.

La ville de Saint-Julien-en-Genevois a commémoré sa libération du joug nazi ce mercredi 16 août, à 9 h 30 devant l’hôtel de ville.

La ville de Saint-Julien-en-Genevois a commémoré sa libération du joug nazi ce mercredi 16 août, à 9 h 30 devant l’hôtel de ville.

Il y a 79 ans, le 16 août 1944, dans le cadre d’un plan global pour libérer la Haute-Savoie de l’occupant nazi, les résistants de l’Armée Secrète attaquent à l’aube les forces allemandes de Saint-Julien. Retranchés dans plusieurs hôtels, les occupants subissent des tirs nourris de la part des assaillants. Les soldats allemands de l’hôtel Rotchy, près de la douane de Perly, seront les premiers à se rendre.

Du côté de l’hôtel de France, les Allemands ripostent à toutes les attaques. Guy Bouchet, un jeune résistant, est tué alors qu’il tente de lancer une grenade depuis un toit. Pour éviter d’autres pertes, Marcel Fivel-Démoret et Édouard Borgognon, les chefs de l’AS, menacent d’exécuter cinq gardes-frontières allemands si les retranchés de l’hôtel de France ne se rendent pas. La stratégie est payante, les 22 Allemands sortent alors les mains en l’air de l’établissement.

Nous sommes le 16 août 1944, il est 17 heures, Saint-Julien est la première ville libérée de Haute-Savoie.

Dominique Ernst, Article du 17 août 2023