Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Relais de la Flamme 2023

Prélèvement d'un fragment de la Flamme éternelle

Ce soir, le 27e Bataillon de chasseurs alpins était à Paris sur la tombe du Soldat inconnu, afin d'y prélever un fragment de la Flamme éternelle.

Elle voyagera jusqu'en Haute-Savoie, où elle traversera différentes communes entre Chamonix et Annecy, afin d'unifier les haut-savoyards à l'occasion des commémoration du 11Novembre.

Le 11 novembre est la date officielle à laquelle notre pays honore tous les soldats morts au combat lors de conflits majeurs ou au cours des opérations extérieures. Cette date a été retenue le 11 novembre 1920 suite à l’inhumation sous l’Arc de Triomphe, du Soldat inconnu pour honorer la mémoire des morts de la Grand Guerre.

Plus de 100 ans plus tard, le 27e Bataillon de Chasseurs Alpins et l’école militaire de haute montagne pérennisent cet évènement d’ampleur départementale pour les commémorations du 11 novembre 2023. Cette commémoration se fera sous la forme d’un relais qui traversera tout le département de la Haute-Savoie. Elle aura pour objectif de cultiver le souvenir tout en intégrant un maximum de personnes.

Présentation du Relais de la Flamme en Haute-Savoie

Une course en relais de 120 km pour le 11 novembre.

L’évènement se déroulera de la façon suivante :

Le 8 novembre 2023, la Flamme du Soldat inconnu sera récupérée par le 27e BCA, l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre et le Bleuet de France sur la place de l’Etoile à Paris afin d’être amenée en Haute-Savoie.

Le 9 novembre, la flamme sera récupérée par l’EMHM à Vallorcine, point de départ du Relais de la flamme en Haute-Savoie. En fin de journée, la flamme sera transmise par l’EMHM au 27ème BCA sur la commune de Magland. Le 10 novembre, le 27ème BCA poursuivra le relais en direction d’Annecy. Cette année, du fait de la projection massive du bataillon sur l’opération « Sentinelle » à Paris, il n’y aura donc qu’un seul parcours qui traversera le département.

En traversant les différentes communes du département, des piquets d’honneur pourront participer des petites cérémonies et allumer des Lanternes du Souvenir. Le relais arrivera au quartier Tom Morel en fin d’après-midi du 10 novembre pour être veillé par une section au pied du monument aux morts. Le 11 novembre, la flamme sera emmenée sur le monument de la place du souvenir à Annecy pour une cérémonie commémorative à 11H00.

Les objectifs du Relais de la Flamme en Haute-Savoie

Partager un moment fort

Le 27e BCA invitera les acteurs institutionnels et associatifs de la Haute-Savoie à venir participer à ce relais. Tous pourront partager un moment symbolique aux côtés de nos soldats. Cet évènement sera le moment idéal pour transmettre aux plus jeunes des valeurs de civisme, de respect, de solidarité, d’engagement et de courage. Cet évènement créera les conditions d’une belle rencontre entre les militaires et la population locale.

Se remémorer l’histoire du département

Le Relais de la Flamme en Haute-Savoie sera également l’occasion de rendre un hommage particulier à tous les combattants haut-savoyards et donc de transmettre ou de rappeler l’histoire des combats de la Haute-Savoie. Cette partie de l’identité du département sera donc mise en avant.

Article du Dauphiné Libéré

Ce 8 novembre, une délégation du 27e bataillon de chasseurs alpins s’est rendue à Paris, sur le tombeau du soldat inconnu, sous l’Arc de Triomphe, dans le cadre des cérémonies du 11-Novembre. Actuellement déployés à Paris pour l’opération “Sentinelle”, des soldats ont prélevé un fragment de la flamme éternelle. Rentrée en Haute-Savoie, elle traverse actuellement des communes du département entre Chamonix et Annecy, dans le cadre du Relais de la flamme. Des coureurs du 27e BCA la récupèrent à Magland ce 9 novembre pour rallier ensuite Cluses.

Par ailleurs, une cinquantaine de soldats du quartier Tom-Morel a également été reçue à l’Assemblée nationale mardi 7 novembre par le député Antoine Armand, commandant dans la réserve citoyenne. Cette matinée spéciale a permis aux députés Haut-Savoyards ainsi qu’au président de la Commission de la défense nationale et des forces armées, Thomas Gassilloud, d’échanger avec les militaires sur les missions, les enjeux du bataillon, et ses besoins en matière de soutien politique et budgétaire. Ils ont également parlé du quotidien des fantassins actuellement en Île-de-France, dans le cadre du niveau d’alerte “urgence attentat”.

DL, Article du 8 Nov. 2023