Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Annemasse : le nouveau parc de la ville porte le nom de la résistante Mila Racine

Résistante et déportée, Racine Mila, sauveuse d'enfants juifs est une figure de la Résistance annemassienne.

En cette journée nationale de la Résistance, samedi 27 mai, l’inauguration du parc Mila Racine a revêtu un aspect particulier. En plus de la découverte de ce nouvel espace naturel aménagé, le souvenir de la résistante était bien présent.

Le parc Mila Racine a été officiellement inauguré ce samedi 27 mai, en présence d’un public nombreux, d’invités, d’officiels ou de membre de la famille de Mila Racine. Après Olympe de Gouges et Clémenceau, ce parc de près de 6 000 m2 de verdure viennent compléter les 65 hectares d’espaces verts annemassiens. Une zone de respiration que l’on doit beaucoup à l’ancien maire Robert Borrel, qui avait souhaité conserver cet espace non-constructible. Plusieurs années plus tard, son rêve se réalise et celui des élus qui lui ont succédé.

Des mètres carrés qui ne partent pas en construction de logements mais qui seront désormais à la disposition des habitants. L’objectif du projet était de concevoir un parc nature en intervenant au minimum sur les plantations et arbres existants, le tout compléter par la création de cheminements, agrémentés de mobilier urbain (bancs, tables de pique-nique, terrain de pétanque, jeux, etc.).

« Ce parc fait place à la nature, à la biodiversité et à la végétalisation », a rappelé Mylène Saillet (adjointe en charge de la transition écologique, de la végétalisation et des espaces verts). « Le cèdre de l’Himalaya de 1935 a été conservé ainsi que différents arbres et 16 arbres ont été plantés. On a aussi mis en place des toilettes sèches quatre étoiles. » Ce parc se veut aussi traversant en direction, à terme, du Brouaz et de l’Arve. Un parc qui a aussi vu l’arrivée de la rose d’Annemasse (rose Joseph Pernet) plantée à l’entrée du parc.

Le parc Mila Racine se veut également un espace partagé avec la création de jardins familiaux, participatifs et pédagogiques, comprenant un abri de jardin avec récupérateur d’eau de pluie, une pergola et une jardinière accessible aux personnes à mobilité réduite.

Mais surtout, ce parc est un espace mémoriel, nommé Mila Racine en hommage à cette résistante, très active sur le territoire annemassien, où elle était membre d’un réseau de passages d’enfants juifs vers la Suisse (réseau Gilbert). Arrêtée le 21 octobre 1943, elle a d’abord été emprisonnée dans la prison du Pax. Déportée à Mauthausen, elle est décédée dans un bombardement allié le 20 mars 1945.

Ce samedi, son esprit était bien présent au cours de cette inauguration, à travers de nombreux témoignages de membres de sa famille ou d’un rescapé de son groupe. « Vous avez tout dit, bien et tellement fort », a conclu le maire d’Annemasse Christian Dupessey.

Mila Racine aurait aimé cette journée et ce nouvel espace.

Sabine Pellisson, Article du 28 mai 2023
Plaque explicative

Annemasse — Plaque explicative Racine Mila

Mila Racine œuvre dans la Résistance à partir de 1942 et adhère, avec son frère Mola, au Mouvement de la Jeunesse sioniste familles juives. Mila Racine entreprend notamment de conduire des convois d’enfants et d’adultes vers la frontière Suisse, pour les sauver.

En mémoire de

Mila Racine