Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Amandine et Lou : deux nouvelles porte-drapeaux pour la commune

Amandine Marmoux à gauche, 18 ans, engagée depuis l’an dernier et Lou Burnier 13 ans, dont ce fut les premières cérémonies en ce 11-Novembre, accompagnées par Damien Casagrande, moniteur à l’école de porte-drapeau, conseiller municipal d’Eteaux, vice-président du Souvenir Français et Noël Suatton, ancien maire, membre du Souvenir Français.

Fait assez rare pour être souligné, ce n’est pas une, mais deux porte-drapeaux qui officient désormais pour la commune de la Chapelle-Rambaud, dans laquelle les deux jeunes filles résident : Lou Burnier 13 ans et Amandine Marmoux 18 ans.

Lou Burnier, 13 ans et Amandine Marmoux, 18 anss, se sont toutes deux engagées avec le Souvenir Français à porter le drapeau lors des cérémonies et autres événements mémoriels, dans leur commune, mais également au besoin dans les communes alentour.

Lou, en 3e classe Défense et citoyenneté au collège des Allobroges, a en ce 11 Novembre 2022 et pour ses premiers pas, participé en tant que porte-drapeau à la cérémonie de la flamme du Souvenir à Annecy et la veille, à la cérémonie des Glières en présence du ministre des Armées.

Amandine Marmoux, 18 ans, elle aussi passée par les bancs de la classe Défense, s’est engagée depuis l’an dernier. Même si elle poursuit ses études ailleurs, elle est toujours présente aux cérémonies. «  Quand on s’engage, c’est un devoir de le faire le plus souvent possible, dans la mesure de nos moyens. C’est important, en tout cas pour moi   ».

Lors de cette cérémonie du 11 Novembre, elles étaient épaulées par Damien Casagrande, lui-même formé à l’exercice depuis 2016, également sorti de la classe Défense du collège des Allobroges il y a quelques années. Il est aujourd’hui moniteur de l’École des jeunes porte-drapeaux de Haute-Savoie, au côté de Bernard Corajod, président du Souvenir Français de la section du pays rochois, qui est en instructeur.

Damien Casagrande, un autre jeune engagé auprès des anciens combattants et de sa commune

Damien Casagrande est lui-même porte-drapeau depuis 2016, cela a renforcé son engagement pour sa commune puisqu’il est conseiller municipal d’Eteaux. Depuis, le jeune homme de 25 ans a endossé la vice-présidence de la section rochoise du Souvenir Français. Pour compléter ses nombreux engagements, il est pompier volontaire et secrétaire de l’UNC de la section rochoise.

Alors jeune élève de 3e , il hésitait entre une carrière militaire ou civile. Il s’engage alors dans une Préparation militaire marine. Un Bac de génie mécanique et productique en poche, il s’oriente vers un IUT, puis il poursuit sur une filière BTS en alternance.

Il reste en contact avec ses tuteurs de la Préparation militaire marine dont il a été médaillé. «  J’essaie de faire passer ce message à chaque occasion qui m’en est donné, qu’être civiquement engagé apporte beaucoup de satisfaction, autant qu’un devoir accompli pour les autres.   »

L’École de porte-drapeaux a été créée en Haute-Savoie à l’initiative de la Délégation militaire départementale, de l’Office national des anciens combattants et de la Direction des services départementaux de l’Éducation nationale. Ce sont actuellement 25 élèves qui suivent cette préparation de quatre heures, en 2 x 2 heures alliant théorie et pratique.

«  Nous touchons 28 établissements collèges-lycées et des élèves qui ont entre 14 et 18 ans pour cette préparation, souligne Damien Casagrande. Dans le premier module, on présente le parcours Citoyen, les valeurs et les symboles de la République, les acteurs de la transmission de la Mémoire, le déroulement d’une cérémonie et le rôle du porte-drapeau. Le 2 module laisse place à la pratique où l’élève apprend à manipuler le drapeau pour lui permettre de participer à des cérémonies en tant que porte-drapeau. À l’issue de la formation, un diplôme est remis à chaque élève   ».

La classe Défense est une option de 3e organisée sur la base du volontariat et de l’engagement des élèves (de 15 à 18 élèves regroupés dans une même classe) et soutenus dans ce projet par leurs parents. Il y a deux classes Défense en Haute-Savoie : une à La Roche-sur-Foron et l’autre à Cluses qui a suivi. Aux Allobroges, pour prendre cet exemple, elle est encadrée par une équipe pluridisciplinaire autour de l’histoire-géographie/EMC avec trois heures consécutives le jeudi après-midi. Cette option est un dispositif pédagogique officiel mis en place par le ministère de l’Éducation nationale en partenariat avec celui de la Défense. Elle repose sur le jumelage de la classe avec trois unités militaires, ici la 11ere compagnie Glières du 27e BCA d’Annecy, la Frégate de défense aérienne “Forbin” de la Marine nationale basée à Toulon et la Base aérienne d’Ambérieu. L’option Défense est un projet pédagogique original. En cette année 2022/2023, ce sera la 12e promotion.

Martine IKPEFAN, Article du 14 Nov. 2022