Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

79 ans après, les Épaniens se souviennent

Quatre jeunes - René Perrin, Jean Béni, Georges Gien et Raymond - appartenant au maquis de la Mandallaz ont été assassinés par les Allemands le 30 juillet 1944. Un événement que la commune n’oublie pas.

Quatre jeunes - René Perrin, Jean Béni, Georges Gien et Raymond - appartenant au maquis de la Mandallaz ont été assassinés par les Allemands le 30 juillet 1944. Un événement que la commune n’oublie pas.

En présence d’élus et d’un nombreux public, dimanche lors de la commémoration des événements du 30 juillet 1944, le maire adjoint Jean-Marc Louche, a rappelé qu’ils étaient « réunis devant cette stèle sur laquelle sont gravés les noms des quatre jeunes René Perrin, Jean Béni, Georges Gien et Raymond Beauquis appartenant au maquis de la Mandallaz, jeunes gens fauchés tombés beaucoup trop tôt sous la balle ennemie et enlevés injustement à l’amour de leurs parents et de leur famille. »

« Nous sommes présents inlassablement chaque année pour que de génération en génération, ces morts ne soient pas oubliés, et pour se dire que le sang qui a coulé ici, nous exhorte au respect à la reconnaissance de toute la nation, poursuivait l’élu. Car ces jeunes ne peuvent pas être morts pour rien ».

Michel Petit, président de l'UNC-74 de la commune, a précisé que « 79 années sont passées, les témoins directs se font rares, mais nous n’avons pas le droit d’oublier ceux qui ont donné leur jeunesse et leur vie pour notre liberté ». À noter la présence de Claudius Lyard, ancien maquisard et porte-drapeaux de l’amicale du 27e BCA qui a fêté ses 100 ans ce 1er août.

Yves Faure, 31 juil. 20233
Lieu de mémoire en lien avec 79 ans après, les Épaniens se souviennent
 Stèle Saint-Paul, compagnie de Lucien Mégevand

Stèle Saint-Paul, compagnie de Lucien Mégevand

Détail

Lors d'un accrochage avec la milice le 30 jullet 1944, la compagnie de Lucien Mégevand, dit Pan-Pan, perd quatre de ses hommes. L'un d'eux avait rejoint la compagnie la veille.

Lieu : Épagny

Lors d'un accrochage avec la milice le 30 jullet 1944, la compagnie de Lucien Mégevand, dit Pan-Pan, perd quatre de ses hommes. L'un d'eux avait rejoint la compagnie la veille.La stèle rend hommage aux quatre jeunes maquisards tués à Saint-Paul peu de temps avant la libération d’Annecy.Caudius LYARD fête fièrement ses 100 ans