Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Lettre N°68
Héritages


L’héritage est le patrimoine qu’une personne laisse à son décès. Qu’en est-il des associations ? Quel héritage laissent les associations lorsqu’elles disparaissent ?.
SF74 — Souvenir Français de la Haute-savoie - Association mémoriel


Édito de la lettre de Lettre N°68

Cette question est redoutable, elle s’impose aujourd’hui dans le monde combattant pour une raison simple. Le monde combattant français a été construit sur le concept de génération du feu. Chaque génération combattante a généré la création d’une génération associative.

La guerre de 1870-1871 avec les associations de vétérans, celle de 1914-1918 avec les centaines d’associations nationales et les dizaines de milliers d’associations locales, la guerre de 1939-1945 mais aussi celles d’Indochine et d’Algérie ont fait de même.

La génération OPEX génère elle aussi ces associations spécifiques. Face à ce monde associatif, seules quelques rares associations, comme l’UNC ont vocation à l’intergénérationnel. Les associations d’Anciens Combattants naissent, vivent et meurent.

Le Souvenir Français qui inscrit sa vie dans la durée de l’intergénérationnel a mis en place une politique pour faire vivre l’héritage de ces associations.

Peut-on en effet accepter que ce monde associatif qui a façonné la mémoire nationale puisse disparaître de nos souvenirs ?

Hériter de ces associations, c’est d’abord en sauvegarder les archives afin que demain, les historiens puissent découvrir, étudier et expliquer ce que fut la formidable passion des hommes et des femmes qui animèrent les associations. Ces archives ont, pour les associations nationales, leur place au SHD (Service Historique de la Défense). Le Souvenir Français s’y emploie. Hériter, c’est ensuite sauvegarder les drapeaux de ces associations en leur assurant une seconde vie dans les établissements scolaires. Ces drapeaux ont une histoire, une fierté. Les établissements scolaires la reprennent à leur compte. Le Souvenir Français s’y emploie. Hériter, c’est encore prolonger les créations des associations. Les monuments, les stèles, les plaques, mais aussi les prix, les concours, les publications. Aucun monument associatif ne doit rentrer en déshérence, aucune initiative forte (exemple : le Prix littéraire de la Résistance du CAR) ne doit disparaitre. Le Souvenir Français s’y emploie.

Gérer un héritage est souvent difficile. Ne dit-on pas qu’une famille qui s’entend bien est une famille qui n’a pas encore hérité ?

Gérer un héritage associatif est tout aussi difficile. Le Souvenir Français a fait le pari de donner un avenir aux associations qui disparaissent.

Ces héritages imposent des devoirs. Le Souvenir Français les respectera.

Contrôleur Général des Armées (2s)
Président Général de l'association Le Souvenir Français
, Article du 1 July 2022

Les lettres du Souvenir


Nous soutenir

Soutenir le Souvenir Français (74)
Le Souvenir Français œuvre pour que vive la mémoire de notre Nation au travers de trois grandes actions :
  • 1

    La sauvegarde de la totalité des tombes des combattants Morts pour la France et éviter que tous les jours les restes de combattants rejoignent les fosses communes municipales suite à des sépultures tombées en déshérence.

  • 2

    Le maintien des cérémonies patriotiques locales aux coté des grand date nationale et ce,bien que le nombre d’anciens combattants diminuent chaque année.

  • 3

    Le développement des voyages mémoriels afin qu’aucun enfant de France ne quitte sa scolarité sans avoir découvert un lieu de notre mémoire nationale ou participer à une commémoration.

Pour atteindre ces objectifs,nous avons besoin de vous !