Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Saint-Pierre-en-Faucigny — Porte-drapeaux : Elena et Arthur, des jeunes engagés

Elena et Arthur sont les jeunes engagés, entourés du président de la section des anciens combattant de Saint-Pierre, Jean-Christophe Saulnier, des autres porte-drapeaux et des anciens. Photo Le DL/M.I.

Qui a dit que les commémorations ça n’intéresse pas les jeunes ? Deux élèves du collège Karine-Ruby, Elena De Clercq et Arthur Pessey-Girod, 15 ans ont accepté de porter un des drapeaux militaires en mémoire aux morts pour la France ce mercredi 8 mai.

Leur première manifestation. « Nous sommes ravis de constater que des jeunes s’engagent, pour devenir porte-drapeaux, c’est encourageant », relève le président des anciens combattants de la section Saint-Pierroise Jean-Christophe Saulnier.

Cette jeunesse engagée est une relève précieuse et un passage de relais du souvenir apprécié. « Le temps fait son œuvre. Si on peut mobiliser des jeunes, on pourra survivre. Nous avions Lucie Pourraz, une jeune fille qui a œuvré il y a deux ans, en école de gendarmerie actuellement.

Pour la formation de porte-drapeaux, l’une des pistes est de passer, sans contraindre, par les écoles, collèges ou lycées. » « Sensibilisés, nous venions déjà assister aux cérémonies, en y participant parfois. Des personnes sont venues dans notre collège, et nous nous sommes fait connaître pour intégrer cette promotion de formation de porte-drapeaux », expliquent les jeunes.

Elena a fait partie des dix jeunes qui ont lu un texte lors de la Cérémonies de l’anniversaire des Glières, lors de la venue du président de la République. « C’est un bel engagement, reprend Monsieur Saulnier. Il faut que les élus associent de manière active les jeunes dans les cérémonies, qu’il ne soit pas de simple spectateur, comme la participation des élèves de la classe Croix-Rouge de l’école de Toisinges ce mercredi, par exemple. C’est marquant pour eux. Rendre la cérémonie attrayante avec des piquets militaires, des engins, etc. C’est tout ce qui intéresse les jeunes, et leurs parents. Même les décorations épinglées sur les revers de vestes interrogent. »

DL, Article du 9 mai