Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Le tournant de 1941, Lueurs d'espoir face au IIIe Reich triomphant

SF74 — Souvenir Français de la Haute-savoie - Association mémoriel

Il y a 80 ans, partout dans le monde, les dictatures étaient victorieuses. En Europe, en Afrique, en Asie. Partout dans le monde, l'humain cédait la place à l'inhumain. 1941, en France, c'est l'année des premières rafles des juifs, c'est l'année des premières fusillades d'otages, mais c'est aussi l'année des premières espérances, qui ont pour nom de Gaulle, Koufra, Libération-Nord.

En partenariat avec le site Hérodote, Le Souvenir Français a rappelé l'histoire de cette année 1941. Le Souvenir Français a aussi publié une brochure sur 100 combattants qui se sont particulièrement illustrés en 1941.

Le Souvenir Français a lancé en partenariat avec l'Association Nationale des Familles de Fusillés et Massacrés de la Résistance Française et de leurs Amis (ANFFMRFA), le recensement des tombes des 95 otages fusillés le 15 décembre 1941.Moins de 30 tombes, dont une majorité d'inconnus, sont à ce jour retrouvées. La disparition d'une tombe est une seconde mort !

Parmi ces combattants oubliés de l'année 1941, un nous a semblé particulièrement symbolique. Nommé Compagnon de la Libération par le général de Gaulle le 7 mars 1941, ce qui en fait le 26ème Compagnon nommé, il est enterré dans sa commune de naissance, Saint-Quay-Portrieux. Sur sa tombe, une inscription rappelle qu'il est «  Mort pour la France   » en 1941, mais nulle part n'est signalé qu'il fut Compagnon de la Libération.

Le samedi 16 octobre, en marge de l’exposition consacrée à la Résistance et à la Déportation, une cérémonie en l’honneur du commandant Louis Rebour sera organisée au cimetière de Bel Air

Contrôleur Général des Armées (2s), Article du Président Général de l'association "Le Souvenir Français"