Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Baar-Seidel Mindla

Victime de guerre mort de ses blessures — Mort pour la France
Mindla Baar-Seidel, née le 26/03/1908 à Przemysl (Pologne) - Arrétée le 18 novembre 1943 à Thonon, et décédée à Auschwitz-Birkenau (Pologne) le 25/11/1943. Convoi du : 20/11/1943 au départ de Drancy (93) à destination de Auschwitz (Pologne)

Née SEIDEL, épouse BAAR. Mère de Léa Rose BAAR-SEIDEL

le 18 novembre 1943, quand des agents de la Feldgendarmerie (la police militaire allemande) sont venus arrêter Mindela Baar, juive polonaise réfugiée au 6 square Aristide Briand, en face de la stèle, depuis 1938. Elle y exerçait sa profession de modiste. Très appréciée de ses clientes et de ses voisins, la jeune maman de 35 ans et sa fille cadette de 15 mois Léa Rose Baar-Seidel, née à Thonon, sont conduites au sinistre Pax d’Annemasse (prison de la Gestapo) et via Drancy, à Auschwitz Birkenau où elles seront gazées le 25 novembre 1943.

Les Allemands attendaient le retour de Jacqueline, la fille ainée de Mindla devant la boutique. Marthe Voide, a couru au coin de l’ancienne poste (détruite aujourd’hui) juste à côté pour l’y attendre. Elle l’a attrapée et emmenée chez elle en face du magasin, de l’autre côté de la place, pour la cacher. Mes parents l’ont fait passer en Suisse dans de la famille à Genève. Son père Georges s’y trouvait déjà. Il a rejoint au bout de plusieurs mois les États-Unis. Il est revenu récupérer sa fille plus d’un an après. La mère de Marthe Voide, qui habitait aussi au n° 6, s’est rendue à la Kommandantur pour implorer la grâce de ses gentilles voisines. La sentinelle allemande lui a alors conseillé de repartir rapidement, sous peine d’être également déportée. Elle est heureusement tombée sur un Allemand concilliant».

Leur convoi 62 du 22 novembre comptait 350 personnes juives (retrouvées à ce jour) arrêtés en Haute-Savoie. Sa fille aînée Jacqueline Baar-Seidel, qui était à l’école à ce moment-là, sera sauvée par Marthe Voide qui tenait la boutique La Mouette, au rez-de-chaussée de son immeuble.

Lieux de mémoire

Plaque commémorative

Thonon — Plaque commémorative en mémoire de Minda et Léa Rose BAAR-SEIDEL

À la mémoire de Mindla BAAR-SEIDEL, juive polonaise et de sa fille Léa Rose.Toutes deux seront déportées le 20/11/1943 au camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau (Pologne) et gazées le 25/11/1943

En mémoire de

Mindla Baar-SeidelLéa Rose Baar-Seidel

Nous soutenir

Soutenir le Souvenir Français (74)
Le Souvenir Français œuvre pour que vive la mémoire de notre Nation au travers de trois grandes actions :
  • 1

    La sauvegarde de la totalité des tombes des combattants Morts pour la France et éviter que tous les jours les restes de combattants rejoignent les fosses communes municipales suite à des sépultures tombées en déshérence.

  • 2

    Le maintien des cérémonies patriotiques locales aux coté des grand date nationale et ce,bien que le nombre d’anciens combattants diminuent chaque année.

  • 3

    Le développement des voyages mémoriels afin qu’aucun enfant de France ne quitte sa scolarité sans avoir découvert un lieu de notre mémoire nationale ou participer à une commémoration.

Pour atteindre ces objectifs,nous avons besoin de vous !