Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Espace pédagogique
du Souvenir Français (74)

Entretenir, conserver et transmettre sont les trois principales missions du Souvenir Français. Cet espace numérique nous permet de poursuivre notre mission de transmission en donnant accès aux enseignants à des ressources et pistes pédagogiques.

L'espace pédagogique

L’intérêt pédagogique des tombes, du cimetière, comme des différentes commémorations aux monuments aux morts ou dans les carrés militaires est réel. La participation des classes à des visites de lieux de sépulture ou cimetières militaires, ou encore à des cérémonies est vivement encouragée par les membres du Souvenir Français dans les différents comités. Les membres de l’association proposent des interventions en classe pour échanger avec les élèves dans le cadre des programmes d’histoire et d’enseignement moral et civique.

Le Souvenir Français favorise par ailleurs le dépôt de drapeaux d’associations d’anciens combattants dans les établissements scolaires et les délégations départementales participent chaque année au financement de nombreux voyages scolaires.

Cet espace numérique nous permet de poursuivre notre mission de transmission en donnant accès aux enseignants à des ressources et pistes pédagogiques pour les utiliser. Nous valorisons le travail pédagogique d’enseignants qui exploitent les ressources de nos délégations à l’échelle locale avec leurs élèves ou le voyage scolaire dans différents lieux de mémoire réalisé avec leur classe. Ces initiatives sont des sources d’inspiration pour permettre la transmission de la mémoire et peuvent servir de support à l’enseignement de l’histoire.

Les ressources pédagogiques

Mémorial de l’oppression — Les crimes de guerre en Haute-Savoie 1940-1944

Mémorial de l’oppression — Les crimes de guerre en Haute-Savoie 1940-1944

Guide pédagogique PDF

Sur les traces  du Bataillon Français de l’ONU  de 1950 à 1953

Sur les traces du Bataillon Français de l’ONU de 1950 à 1953

Guide pédagogique PDF

Exposition sur le Lieutenant Tom Morel

Exposition sur le Lieutenant Tom Morel

Guide pédagogique PDF

Les journées commémoratives nationales

Les journées commémoratives nationales

Guide pédagogique PDF

Exposition 1870-1871 une guerre oubliée

Exposition 1870-1871 une guerre oubliée

Guide pédagogique PDF

Participer à une cérémonie à nos côtés

Participer à une cérémonie à nos côtés

Guide pédagogique PDF

1939-1940 : la drôle de guerre et la bataille de France

1939-1940 : la drôle de guerre et la bataille de France

Guide pédagogique PDF

Les tombes des poilus aujourd'hui

Les tombes des poilus aujourd'hui

Guide pédagogique PDF

Le dépôt de drapeaux

Le dépôt de drapeaux

Guide pédagogique PDF

La guerre de Corée

La guerre de Corée

Guide pédagogique PDF

Guide de l'Exposition — 1870-1871 : Une guerre oubliée

Guide de l'Exposition — 1870-1871 : Une guerre oubliée

Guide pédagogique PDF

1870-1871 : Une guerre oubliée

1870-1871 : Une guerre oubliée

Guide pédagogique PDF

Frédéric Curie, résistant

Frédéric Curie, résistant

Figure historique PDF

Suzanne Noël, chirurgienne

Suzanne Noël, chirurgienne

Figure historique PDF

Paul HAUET, résistant

Paul HAUET, résistant

Figure historique PDF

Camille BLAISOT, résistant

Camille BLAISOT, résistant

Figure historique PDF

Docteur Jacques Arnaud, résistant

Docteur Jacques Arnaud, résistant

L'époque ou sévissait dans notre pays la tuberculose pulmonaire, avant l'ère des antibioitques, rappelle à ceux qui l'ont connue la longue réclusion, le plus souvent sanatoriale, subie par ces malades. La cicatrisation ou la stabilisation lésionnelle, obtenue à ce prix, permettait à une minorité de patients de retrouver, sous réserve d'une surveillance stricte, une existence relativement active.

Le Corps médical payait alors un lourd tribut à la maladie qui frappait principalement les étudiants. Ce fut de cas de Jacques Arnaud, marqué par la tuberculose en 1927, date de sa nomination à l'Internat des hôpitaux de Paris.

Après un séjour prolongé en sanatorium, il était autorisé à prendre ses fonctions hospitalières parisiennes, et décidait d'orienter sa carrière sur la phtisiologie. D'importantes publications allaient vite le faire connaître. Quelques années plus tard, il devait se montrer un chef d'école à l'esprit clairvoyant et rigoureux.

L'Histoire retiendra le courage dont il fit preuve face à l'occupant, au Plateau d'Assy, en juin 1944. Il paya de sa vie l'affirmation de ses responsabilités envers ses malades, prisonniers, rapatriés d'Allemagne pour tuberculose pulmonaire.



Télécharger le dossier

Article

Jeudi 15 juin 1944, les Puisots, une tragédie ordinaire de la résistance en Haute-Savoie

Jeudi 15 juin 1944, les Puisots, une tragédie ordinaire de la résistance en Haute-Savoie

Article

La mémoire combattante des Opérations Extérieures (OPEX)

La mémoire combattante des Opérations Extérieures (OPEX)

Article