Le Souvenir Français
Délégation de la Haute-Savoie (74)
menu

Né le 15 janvier 1926 à Évian (Haute-Savoie), exécuté sommairement le 20 juillet 1944 à Arâches-la-Frasse (Haute-Savoie) ; résistant dans les FTPF.

René Giroud-Gerbettant (parfois écrit Gerbetant) avait rejoint les FTP l’année de ses 18 ans. Le 1er mai 1944, il entre à la compagnie 93-02 (F.T.P.F), où il prend part à divers coups de main.Il est affecté à la compagnie 93-16 (F.T.P.F) le 15 juin 1944.

Le mercredi 19 juillet 1944, des hommes de la compagnie 93-16 (F.T.P.F) arrêtèrent un train de marchandises à la hauteur de Balme (à Magland). Ils provoquèrent ensuite une explosion sur la locomotive empêchant la machine de repartir. La circulation était donc coupée sur cette voie.

En fin d’après-midi, le colonel Mayer, qui commandait l’ensemble des troupes allemandes en occupation en Haute-Savoie, envoya une colonne en renfort dans la vallée en amont de Cluses. Cette troupe, montée sur 22 véhicules, redescendant le 20 juillet, fut violemment accrochée par67 maquisards de la 16e compagnie restés sur place en embuscade dans la vallée, dans le passage étroit dominé par les hautes falaises de Balme. Les maquisards décrochèrent et les soldats valides, qui avaient sauté des camions, ratissèrent le secteur.

Assurant le repli de ses camarades, René Giroud-Gerbettant fut capturé, cloué à un arbre et torturé sauvagement, avant d’être abattu. Suatton, également fait prisonnier, fut incarcéré à l’École d’Horlogerie de Cluses. Il sera libéré par ses camarades le 18 août 1944.

Le mercredi 19 juillet 1944, des hommes de la compagnie 93-16 (F.T.P.F) arrêtent un train de marchandises à la hauteur de Balme (un peu avant Magland dans la moyenne vallée de l'Arve). Ils provoquent ensuite une explosion sur la locomotive empêchant la machine de repartir. La circulation est coupée sur cette voie. En fin d'après-midi, le colonel Mayer, qui commande l'ensemble des troupes allemandes en occupation en Haute-Savoie, envoie une colonne en renfort dans la vallée en amont de Cluses.

Cette troupe, montée sur 22 véhicules, redescendant le 20 juillet, est violemment accrochée par 67 maquisards de la 16e compagnie restés sur place en embuscade dans la vallée, dans le passage étroit dominé par les hautes falaises de Balme.

Les tirs de bazookas anéantissent le convoi. Les maquisards décrochent et les soldats valides, qui ont sauté des camions, ratissent le secteur. Assurant le repli de ses camarades, René Giroud-Gerbettant, une jeune de 18 ans, est pris par les soldats ennemis, cloué à un arbre et torturé sauvagement, avant d'être fusillé. Suatton, également fait prisonnier est incarcéré à l'École d'Horlogerie de Cluses. Il sera libéré par ses camarades le 18 août 1944. Selon les maquisards, les Allemands ont eu 21 tués et de nombreux blessés.

Une stèle de pierre érigée sur la droite de la route en descendant rappelle ce drame. René Giroud-Gerbettant figure sur le monument aux morts de Loisin ainsi que sur la stèle du Souvenir à Cluses.

René fut reconnu « Mort pour le France » (dossier n° 552 983, transcription du 15 mars 1946), FFI et Interné résistant. La médaille de la Résistance lui fut décernée par un décret en date du 2 février 1960. D’autre part son nom a été retenu dans le (Mémorial pour l’oppression 3808 W 1395) pour acte de torture avant exécution.

Film : les derniers témoins de la libération de Cluses en haute savoie du 14 au 18 août 1944

Témoignages de Clusiens âgés d'une vingtaine d'année en 1940, Un film réalisé par Jean-François BOCQUET en 2015

SOURCE : Mémorial 1939-1945 de la seconde Guerre mondiale en Haute-Savoie — Michel Germain

Lieux de mémoire

Stèle commémorative

Cluses — Stèle du souvenir

Stèle du Souvenir, commémorant la mémoires des Clusiens morts en déportation, fusillés ou tués au maquis lors de la seconde guerre mondiale ou la libération de Cluses

Stèle commémorative

Magland — Stèle René Giroud-Gerbetant

Le [er] mai 1944, [figure]René Giroud-Gerbetan[figure] entre à la compagnie 93-02 (F.T.P.F), où il prend part à divers coups de main.Il est affecté à la compagnie 93-16 (F.T.P.F) le 15 juin 1944. Il est tué au combat de La-Balme - Arache le le 20 juillet 1944.

Anniversaire de la Libération de Cluses, en imagesAnniversaire de la Libération de Cluses, en imagesAnniversaire de la Libération de Cluses, en imagesAnniversaire de la Libération de Cluses, en images

Nous soutenir

Soutenir le Souvenir Français (74)
Le Souvenir Français œuvre pour que vive la mémoire de notre Nation au travers de trois grandes actions :
  • 1

    La sauvegarde de la totalité des tombes des combattants Morts pour la France et éviter que tous les jours les restes de combattants rejoignent les fosses communes municipales suite à des sépultures tombées en déshérence.

  • 2

    Le maintien des cérémonies patriotiques locales aux coté des grand date nationale et ce,bien que le nombre d’anciens combattants diminuent chaque année.

  • 3

    Le développement des voyages mémoriels afin qu’aucun enfant de France ne quitte sa scolarité sans avoir découvert un lieu de notre mémoire nationale ou participer à une commémoration.

Pour atteindre ces objectifs,nous avons besoin de vous !